L'industrie du livre en Belgique reprend son souffle après des années sombres

Cécile Mazin - 23.06.2016

Edition - Economie - industrie livre Belgique - maison édition Belgique - économie édition Belgique


Avec un chiffre d’affaire de 245,7 millions €, le marché du livre en Belgique renoue avec la croissance, + 0,6 %, après plusieurs années de baisse. Le secteur reste amplement dominé par des ouvrages d’importation, à 72,5 % issus de catalogues étrangers, et essentiellement français. En revanche, on note que 59 % de l’activité des maisons belges se déroule dans l’export. 

 

Foire du Livre de Bruxelles

Foire du livre de Bruxelles - Ines s. CC BY 2.0

 

 

Globalement le marché est soutenu par trois secteurs d’activités, le scolaire (+ 10,4 %), la littérature générale (+ 6,8 %) et la bande dessinée (+ 3,5 %), mais les parts de marchés des éditeurs belges continuent de reculer – à 27,5 %, soit une perte de 0,4 %. La tendance est constante depuis 2010, peut-on observer. 

 

Globalement, les canaux de vente s’inscrivent dans des logiques déjà observées dans le reste de l’Europe : la librairie généraliste et spécialisée est en croissance de 3,2 % tandis que le 2e niveau diminue de 1,5 %. La vente à distance n’est toutefois pas intégrée dans les données. 

 

En moyenne, on l’imagine bien, le panier des clients a augmenté sur l’année passée, avec 28,4 € d’achats contre 26,9 € en 2014. Le prix moyen des livres achetés est cependant en hausse, à 13,1 € contre 12,3 € l'année précédente. La production de livres papier de langue française de son côté bascule à 57 % d’import, représentant 77,78 millions € de chiffre d'affaires, contre 54,28 millions pour la production belge. 

 

<

>

 

Le numérique est en croissance, avec 9,66 % des ventes totales réalisées, contre 8,62 % en 2015. « Toutes langues confondues (en éditions propres), elle grimpe jusqu’à 19,3 % du chiffre d’affaires total (papier et numérique) en 2015, contre 16,6 % en 2014 », indique le rapport. Ce chiffre est nettement au-dessus de la moyenne européenne, du fait de la spécificité belge concernant l’édition de sciences humaines. Le segment Scientifique et Technique représente 43,27 % du CA numérique. Pour les ouvrages en néerlandais, la part du numérique dans les ventes de livres est de 30,45 %. 

 

À ce jour, 1479 personnes travaillent dans l’édition belge francophone, à travers 43 maisons d’édition – et 71,7 % en temps plein. 

 

Dans les pratiques de lectures, on notera 51 % de lectrices et 49 % de lecteurs (papier et numérique), avec deux nuances : les livres imprimés et lus sont majoritairement destinés aux loisirs (89 % contre 90 % en 2015). Les livres numériques (lus ou consultés) ont trait principalement à la littérature générale. 

 

 

 

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.