L'insomnie au cœur de nombreux ouvrages littéraires

Victor De Sepausy - 01.09.2014

Edition - roman - insomnie - sujet


L'insomnie est un mal particulièrement répandu. Source de stress mais aussi de bouleversements importants pour les personnes touchées par ce problème, c'est aussi un phénomène qui a particulièrement inspiré les écrivains, rapporte BOOKRIOT.

 

Black Moon de Kenneth Calhoun et Sleep Donation de Karen Russel, parus aux Etats-Unis au cours de cette année ont ainsi traité de l'insomnie pour l'un, en prenant le point de vue des victimes, et, pour l'autre, le point de vue des personnes qui tentent de guérir les malades de ce mal.

 

Mais on connaît aussi le livre Fight Club de Chuck Palahniuk, ou bien le film qui en a été tiré. La façon de rendre compte de l'insomnie est ici plus récréative mais engendre une forme de chaos dans le monde représenté.

 

Quant à Haruki Murakami, dans Le Passage de la nuit (2004), il met en scène l'insomnie de Marie comme une réponse à l'hypersomnie de sa sœur. On a aussi à l'esprit Insomnie publié par Stephen King en 1994 qui raconte l'histoire de Ralph Roberts touché par l'insomnie après la mort de sa femme. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.