medias

L'institut français et la BnF, main dans la main

Clément Solym - 18.01.2012

Edition - Bibliothèques - BnF - Institut français - Xavier Darcos


Xavier Darcos et Bruno Racine ne perdent pas une occasion de se retrouver. En effet, président du Haut Conseil de l'Éducation en 2008, avant d'intégrer son poste de président actuel de la BnF, Racine avait été reçu par Darcos, pour présenter son avis sur les programmes de l'école primaire.

 

Mais aujourd'hui, les deux hommes ont complètement changé de cap, et cette fois, c'est la Bibliothèque nationale de France et l'Institut français, dont Darcos a la charge depuis le 9 juin 2010, qui se rencontrent.

 

 

Le tout pour conjuguer leurs talents, pourrait-on dire. Les deux établissements viennent en effet de signer un accord de coopération, pour mettre en commun les expertises respectives « dans le domaine de la diffusion et de la promotion du patrimoine écrit et audiovisuel de langue française, de la transmission des savoirs, des connaissances et du débat d'idées ».

 

Plusieurs axes et actions communément menées sont déjà à l'ordre du jour : 

 

Actions en faveur de la Francophonie.

La BnF et l'Institut français proposeront notamment aux établissements partenaires du Réseau Francophone Numérique, le consortium des 19 plus grandes institutions documentaires de la francophonie engagées dans le développement d'un portail de bibliothèque numérique francophone (www.rfnum.org), d'organiser un programme de rencontres croisées d'auteurs francophones. Par ailleurs, ils mettront en place des actions communes de solidarité à l'égard d'Haïti.

 

Projet commun sur la question du livre traduit et plus particulièrement du référencement des ouvrages traduits.

À l'occasion du prochain lancement de IF VERSO, plate-forme sur le livre traduit créée par l'Institut français, les parties se proposent de travailler ensemble au développement d'un outil de référencement des œuvres traduites au sein des bibliothèques et sur le Web.

 

Plate-forme numérique de l'Institut français pour son réseau de médiathèques françaises à l'étranger et promotion de Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF. Les contenus numériques de la BnF, et en priorité ceux de Gallica, seront accessibles et mis en valeur via Culturethèque, la plate-forme de l'Institut français, contribuant ainsi au rayonnement international des ressources numériques françaises.

 

Livre et lecture des jeunes.

Des projets de formation des professionnels du réseau des médiathèques françaises à l'étranger et des acteurs locaux seront engagés. Les contenus et ressources de la BnF dans ce secteur seront diffusés sur Culturethèque.

 

Grands événements littéraires.

L'Institut français et la BnF feront jouer la complémentarité de leurs missions dans la célébration à l'étranger des grands temps forts de la vie littéraire française.

 

Coéditions et publications communes.

Les parties envisagent de s'associer pour développer des coéditions.

 

Cinémathèque Afrique.

Ce catalogue exceptionnel de 1500 films disponible à la consultation pour les programmateurs culturels du réseau français à l'étranger sera déposé à la BnF et consultable par les publics de sa bibliothèque de recherche.

 

 

Pour mémoire, et parmi les réussites de l'avis de  Bruno Racine sur les classes primaires, on retrouvait celle-ci, essentielle : changer le nom des classes. « Il n'est pas compréhensible que la dernière année du cycle des apprentissages fondamentaux soit appelée cours élémentaire première année ou que la première année des approfondissements soit appelée cours élémentaire deuxième année », affirmait le HCE...