medias

L'Institut Google laissera "la numérisation de livres à Google Livres"

Clément Solym - 13.01.2012

Edition - Société - numeriser - Googleplex - Paris


Dans un entretien accordé à Editions Multimédi@s, Steve Crossan, directeur de l'Institut culturel de Google basé à Paris revient sur différentes missions que la société s'est données. Principalement, d'ailleurs, dans les domaines « d'hébergement, de visualisation et de numérisation, pour aider nos partenaires à promouvoir et préserver la culture en ligne ».

 

Destiné à avoir une voix moins anglophone que le reste des projets portés par Google d'ordinaire, cet institut n'aura cependant pas vocation à s'immiscer dans certaines activités déjà en cours chez Google. 

 

Bertrand Delanoë, maire de Paris avait salué l'arrivée de Google en France comme « un grand moment au service de la liberté », devant un Eric Schmidt, directeur exécutif de la société américaine, assez médusé.

 

 

 

En effet, l'Institut culturel va avant tout opérer comme un prolongement de ce que fait déjà la firme. « Nous allons étendre les services et outils Google déjà existants pour permettre à nos partenaires d'en bénéficier, à travers de nouveaux formats. Nous laissons à Google Livres la numérisation des livres. »

 

Et d'ajouter : « L'Institut Culturel se concentrera davantage sur la photo, les archives de films, les sons, les documents ou encore les manuscrits. Il ne s'agit pas seulement de numérisation, mais de trouver des solutions d'hébergement et de diffusion des contenus déjà numérisés permettant aux propriétaires de ces contenus de conserver un contrôle total sur la publication.»

 

Reste que dans le domaine de la lutte contre le piratage, Google proposera à ses partenaires des outils, notamment sur le marquage numérique ou d'autres fonctionnalités pour « lutter contre le pillage de contenu ».