L'intégrale des paroles de Bob Dylan pour 200 $ ou 5000 $

Clément Solym - 09.10.2014

Edition - Les maisons - Bob Dylan - paroles chansons - livre parution


Toujours cité dans la liste des candidats potentiels au prix Nobel de littérature, et une fois de plus, écarté, Bob Dylan publiera un nouvel ouvrage, chez Simon & Schuster, en novembre prochain. Et pas n'importe quel livre : The Lyrics: Since 1962, est entièrement édité et annoté par Christopher Ricks et contient 960 pages, soit près de 6 kg de paroles de chansons. Velu.

 

 Bob Dylan (Bring it All Back Home Sessions)

Ky, CC BY SA 2.0

 

 

Dylan n'a pas que des textes révolutionnaires et des chants de paix : il a aussi un agent non-dénué du sens des affaires. Pour se procurer un exemplaire, il faudra faire vite, et bien. En effet, seuls 3500 volumes seront tirés, et chacun sera proposé à l'unité 200 $. Mais il sera aussi possible de s'offrir l'une des versions dédicacées pour 5000 $. 

 

Jonathan Karp, éditeur chez S & S rappelle que « Bob Dylan est l'un des artistes les plus importants de notre époque. Son travail est parfois comparé à celui de Shakespeare, et quand j'ai tenu ce livre dans mes mains, je n'ai pas pu m'empêcher de penser que ce que Christopher Ricks et ses collègues ont réalisé, viendra à être considéré comme le premier folio d'études sur Dylan. Il s'agit d'un travail extraordinaire – un véritable objet de collection. »

 

Accessoirement, l'éditeur reconnaît qu'il s'agit aussi de l'ouvrage le plus cher jamais publié par Dylan – enfin, indirectement – et pour la maison S & S. L'édition autographiée sera exclusivement proposée sur le site de l'auteur, dylansignedbook.com, mais l'autre sera proposée en librairie. 

 

L'un des enjeux, outre celui commercial, évident, est de montrer l'évolution dans le temps des différentes chansons, et les modifications apportées par Dylan à ses propres textes. Cela pouvait intervenir à l'occasion d'enregistrement ou de session de concerts. Avec parfois des changements qui, de l'avis de Christopher Ricks, bouleversent complètement la chanson elle-même... (via New York Times)