L'interview-vérité de la veuve d'Aldous Huxley

Xavier S. Thomann - 11.06.2013

Edition - International - Aldous Huxley - Laura Huxley - Meilleur des mondes


On connaît l'affection d'Aldous Huxley pour les substances illicites. De même que son penchant pour les idées venues de l'Orient. Dans une interview avec Alan Watts, la veuve de l'écrivain revient sur la mort de son mari. Et le moins que l'on puisse dire est que ce n'était pas un décès comme les autres. 

 

 

Aldous Huxley painted portrait IMG_7520

Peinture mural représentant Aldous Huxley,

thierry ehrmann, CC BY 2.0

 

 

Pour passer dans l'autre monde, l'auteur du Meilleur des mondes avait une idée bien définie sur la question. Alors que sa première femme était en train de passer de vie à trépas, il avait décidé de lui injecter du LSD, pour un passage en douceur. Quand son tour est venu, sa femme, Laura Huxley s'en est chargée. Et en même temps, elle lisait le Tibetan Book of the Dead (le livre tibétain des morts).

 

Elle est revenue sur cette expérience pas comme les autres dans une interview avec Alan Watts. L'interview a eu lieu dans la maison de Watts, en 1968. Huxley quant à lui est décédé en 1963. 

 

Selon Watts, la décision de se défoncer au LSD quelques heures avant de quitter ce bas monde était « un type de décès hautement intelligent. » Pas sûr que tout le monde sera d'accord. Watts avait visiblement un grand intérêt pour les sorties réussies puisqu'explique que « mourir est un art. » 

 

La discussion, que vous pouvez écouter ci-dessous, se poursuit avec l'évocation du livre Ile. La veuve de l'auteur se désole du peu de succès de l'ouvrage. Elle encourage les lecteurs à le considérer davantage comme un essai et comme un témoignage que comme un roman. 

 

(via OpenCulture)