« L'intime et l'œuvre ne font qu'un » chez Cocteau selon Pierre Bergé

Victor De Sepausy - 11.10.2013

Edition - Pierre - Berger - Jean


Président du Comité Jean Cocteau et titulaire exclusif du droit moral du célèbre dramaturge, Pierre Bergé lui rend un hommage appuyé cinquante ans après la disparition de l'auteur de La Machine infernale, un certain 11 octobre 1963.

 

Aux yeux de Pierre Berger, Jean Cocteau, qui pressentit la révolution artistique introduite par le Sacre du Printemps de Stravinski en 1913, est tout à fait à l'avant-garde, annonçant même ensuite « les années 60, le pop-art, et Andy Warhol », précise-t-il auprès du ministère de la Culture.

 

Et Pierre Berger de continuer en disant que Jean Cocteau « ne laisse passer aucun train, il remonte les wagons en courant et prend la place du conducteur. C'est cette place qu'il va gagner avec beaucoup d'audace dans tous les domaines de la création. Il devient poète. Un mot qui résume à lui seul son intense créativité. Toutes ces créations participent chez Jean Cocteau de la même pensée, de la même œuvre. »




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.