L'iPhone menace le Kindle sur les livres numériques

Clément Solym - 03.11.2009

Edition - Economie - iPhone - menacer - Kindle


Menacer le Kindle ? Avec un téléphone portable ? Sur le marché du livre numérique ? Cela semble presque impensable... Mais pas irréaliste montre une étude de Flurry, présentant les deux plateformes de lecture que sont devenus l'iPhone et l'iPod Touch, alors qu'une multitude de livres sous forme d'applications a été publiée sur l'AppStore. Depuis l'an passé, même Nintendo a dû reconnaître que les deux appareils d'Apple avaient impacté les ventes de ses jeux, comme ils étaient devenus des consoles portables.

Et aujourd'hui, c'est au tour du Kindle de prendre une sévère raclée, car au cours des quatre derniers mois, les livres ont dépassé en popularité les jeux sur iPhone. En septembre, les applications livres ont dépassé les jeux pour la première fois, tandis qu'en octobre, une application sur cinq était un livre, ainsi que le montre ce graphique.


Flurry a tenté de comprendre cette tendance en se raccrochant à la consommation des applications : au cours du mois d'août, 1 % de la population américaine avait lu un livre sur iPhone. Et la forte hausse de consommation sur ce smartphone sera très probablement revue encore par l'arrivée de la tablette d'Apple dans les prochaines semaines.

Finalement, on se rend bien compte qu'il y a une application pour tout, et qu'il y a donc un livre pour cela (il existerait même une application pour les gens accros aux applications...). Flurry prévoit ainsi qu'Apple pourrait chiper des parts de marché au Kindle d'Amazon, alors que les éditeurs s'intéressent de plus en plus à la création d'application. Et si 3 millions de lecteurs ebooks seront bel et bien vendus aux États-Unis, la part du Kindle est difficile à quantifier, mais reste congrue en regard des 57 millions d'iPhone et iPod Touch à travers le monde.

En outre, le nombre d'utilisateurs addictes aux applications est en augmentation. On classe dans cette catégorie les personnes qui se servent d'une application plus de trois fois par jour. En septembre, 1,2 % des 40 millions d'utilisateurs de Flurry entraient dans ce segment. Des taux records de création d'application se constatent aujourd'hui et sont probablement en deçà de ce que l'on découvrira demain. Ce qui fait des appareils d'Apple deux passerelles immenses pour les maisons d'édition qui souhaitent aller à la rencontre de nouveaux publics.