Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

L'iPhone reste le maître de la croissance chez Apple

Clément Solym - 29.10.2013

Edition - Economie - Apple - résultats financiers - troisième trimestre


La présentation des résultats financiers d'Apple donne toujours l'occasion d'un soupir consterné, tant la firme n'en finit pas d'accumuler les millions. Mais les résultats trimestriels publiés hier montrent une excellence permanente, certes, mais en recul. 

 

 

 

 

Pour le 4e trimestre de l'exercice 2013/2013, la firme enregistre un chiffre d'affaires de 37,5 milliards $ soit 4,1 % de croissance d'une année sur l'autre. La marge brute, qui indique la réelle rentabilité, pointe à 37 %, soit 3 % de moins par rapport à l'année passée. Mais comme le troisième trimestre affichait une marge brute de 36,9 %, il faut finalement comprendre que la société remonte la pente. 

 

En terme de bénéfice net, c'est un recul de 8,5 %, soit 7,5 milliards $ - et c'est là que le bât blesse : c'est la première fois depuis onze ans que la firme enregistre une baisse sur douze mois. 

 

La raison est à chercher bien entendu du côté des machines proposées : si l'iPhone continue de se vendre avec 33,8 millions d'appareils, en croissance de 25,6 %, on compte 14,1 millions d'iPads soit... 0,7 % de croissance. Sachant qu'en parallèle, le nombre de Mac a diminué de 6,3 % à 4,6 millions de machines, le recul du bénéfice s'explique un peu mieux.

 

La concurrence avec les nouveaux acteurs du monde des tablettes se durcit, et une fois encore, les iPhone 5c et 5s vont tirer le marché dans les prochains mois. La présentation de l'iPad Air pourra probablement jouer également sur le marché. Sauf que les ripostes des autres acteurs en matière de tablettes attendent patiemment de dévoiler leurs machines. 

 

Pour la dernière période de l'année, ce sont 55 à 58 milliards $ de chiffre d'affaires qu'Apple devrait réaliser, selon ses pronostics.