L'Iran rappelle à Salman Rushdie qu'il est toujours condamné à mort

Cécile Mazin - 16.02.2015

Edition - Salman Rushdie - fatwa Iran - menace mort


Salman Rushdie est toujours sous le coup d'une peine de mort, dans le cadre de la fatwa lancée par l'ayatollah Khomeini en 1989. Et seul l'actuel guide du régime iranien, Ali Khameini, haut dignitaire religieux, est en mesure de l'annuler. Une tradition dans le clergé iranien que de se rappeler à la mémoire de l'écrivain britannique.

 

 

 

En 2009 déjà, le porte-parole des Affaires étrangères, Hassan Ghashgavi a en effet précisé : « Il est naturel que tant qu'une fatwa n'a pas été annulée, elle soit toujours valable. » Des propos qui prolongeaient les déclarations d'Ali Khameini, lequel confirmait en 2005 que le romancier était toujours condamné à mort. Une certaine ironie, alors que l'on célébrait à l'époque les 20 ans de la publication des Versets sataniques.

 

Mais plus sinistre encore, en 2012, le pouvoir iranien annonçait que la rançon pour la tête de Salman Rushdie était revue à la hausse. Désormais, la mort de l'écrivain rapporterait 3,2 millions $. « Le chef de la révolution islamique a tenté d'arracher ces parcelles blasphématoires ourdies par les agents des États-Unis et ceux du régime sioniste, en annonçant une nouvelle prime. Et désormais, c'est le meilleur moment pour accomplir la tâche », précisait un communiqué.

 

Cette fois, c'est un autre représentant du pouvoir religieux, Mohsen Gharavian qui confirme la menace : « Salman Rushdie est un mercenaire de l'arrogance mondiale... Des années se sont écoulées depuis que Khomeiny a pris cette décision, mais le décret est toujours valable et en vigueur, et personne d'autre que le Velayat-e faqih [sorte de procureur général juridico-religieux, incarné par Khameiny, NdR] n'est en mesure de l'annuler. » (via NCRI)

 

Le romancier avait vivement réagi contre les intégristes, alors que le monde découvrait les attentats perpétrés contre la rédaction de Charlie Hebdo. « La religion, une forme médiévale de déraison, lorsqu'elle est combinée avec l'armement, devient une menace pour nos libertés. Ce totalitarisme religieux a provoqué une mutation mortelle au cœur de l'islam et nous en voyons les conséquences tragiques à Paris, aujourd'hui. »

 


 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.