Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

L'OCI accuse Charlie Hebdo de violation des Droits de l'Homme

Clément Solym - 04.01.2013

Edition - International - Charlie Hebdo - Vie de Mahomet - Caricature


Alors que l'hebdomadaire français Charlie Hebdo a publié cette semaine sa Vie de Mahomet, en bande dessinée pourtant certifiée halal par l'illustrateur Charb (voir notre actualitté), le secrétaire général de l'Organisation de Coopération Islamique (OCI), parmi d'autres responsables musulmans, s'inquiète de la publication. Ekmeleddin Ihsanoglu a dénoncé, à l'occasion d'un communiqué en date du 3 janvier, ce qu'il considère comme « un autre cas de mauvais usage de la liberté d'expression ».

 

 

 

 

 

Position de l'Organisation de Coopération Islamique

 

Pour le secrétaire général de l'OCI, la bande dessinée « enfreint les normes régissant la presse responsable et constitue l'exemple du mauvais usage de la liberté d'expression ». Le responsable ajoutant : « L'incitation à la haine et à l'intolérance sous couvert de religion, et leur apologie à travers cette publication constitue une violation des lois et chartes internationales des droits de l'Homme. »

 

Soulignant la nécessité d'appliquer les dispositions et lois relatives à l'incitation à la haine et à la violence, en vigueur au sein de l'Union Européenne, Ekmeleddin Ihsanoglu sollicite une action du gouvernement français.

 

Néanmoins l'OCI appelle le monde musulman à la retenue, encourageant la communauté à la recherche d'un « consensus international pour faire face aux actes d'incitation prémédités, qui ne cessent de s'amplifier, et ce dans le cadre de la résolution No 16/18 du Conseil des droits de l'Homme ».

 

Et réactions diverses en France

 

Cette semaine, la porte parole du gouvernement pressentant la polémique à venir, Najat Vallaud-Belkacem avait estimé : « Moi je crois qu'on est dans un pays où il faut toujours veiller à un juste équilibre entre la liberté d'expression et le respect de l'ordre public, la nécessité de ne pas jeter de l'huile sur le feu. »

 

Le Conseil Français du Culte Musulman, par l'intermédiaire de son président Mohammed Moussaoui, a exhorté les musulmans de France « à éviter toute réaction face à ce comportement obsessionnel et pathologique qui ne traduit qu'une forme de lâcheté et d'opportunisme, face auxquels les musulmans doivent opposer mépris et ignorance ».

 

Pour approfondir

Vie de Mahomet : réaction de Najat Vallaud-Belkacem

 

Vie de Mahomet : Charb refuse "de faire le jeu des intégristes"