Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

L'Olinguito, un mammifère carnivore et geek comme les autres ?

Nicolas Gary - 27.12.2013

Edition - International - dictionnaire Collins - définition du mot Geek - mot de l'année


En 1876, le « geck », terme néerlandais, fait son apparition aux États-Unis, pour désigner un « sauvage de carnaval ». Ce dernier est, selon Le Robert, capable de se livrer « à des actes spectaculaires, comme mordre la tête d'un oiseau ». On parle aussi d'un exhibé voire d'un « idiot clownesque ». Ce n'est qu'au XXe siècle que geck deviendra geek, désignant une « personne passionnée par les techniques nouvelles, notamment ce qui a trait à l'informatique ».

 

 

Un geek Olinguito dans son environnement naturel

 

 

Chez Larousse, on est plus généraliste encore : geek, traduit par ‘fou de', désigne un « fan d'informatique, de science-fiction, de jeux vidéo, etc., toujours à l'affût des nouveautés et des améliorations à apporter aux technologies numériques ». De quoi affiner encore les goûts et les couleurs en matière de linguistique. Or, en cette année 2013, il sera, ou plutôt, aura été, selon le dictionnaire Collins, le mot de l'année. 

 

Mi-décembre, la célèbre marque de dictionnaire avait établi une liste de termes susceptibles de représenter l'année passée, tous ayant tout de même un sacré lien avec l'univers informatique. A l'exception certaine de l'Olinguito, petit mammifère carnivore, lointain cousin du raton-laveur, redécouvert durant l'été passé. Encore qu'à bien y regarder, l'olinguito pourrait faire figure de mascotte chez les Geeks, de même que le célèbre Firefox, effigie du navigateur du même nom...

 

Donc Collins a élu le terme Geek au rang de mot de l'année 2013, passant outre des Harlem Shake, cette espèce de dance étrange, ou encore le Cybernat, un nationaliste écossais fan du net. 

 

Les connotations aujourd'hui positives du mot, qui ne définit plus simplement un petit rat aux grandes lunettes établissant l'interface entre la chaise et le clavier de son ordinateur, ont poussé Collins à s'en emparer. Aujourd'hui, le Geek est un connaisseur, avant d'être un asocial informatisé, option flux RSS en intraveineuses... Ce qui n'est pas plus mal. « Ce changement de sens reflète un changement positif dans la perception de l'expertise des spécialistes, et le résultat de l'influence de la technologie sur la vie des gens en 2013 », assure le dictionnaire.

 

C'est à peu de choses près ce qu'en disait Alain Rey, interrogé sur la définition du terme, en 2010. 

 



 

N'empêche que l'Olinguito...