L'OMPI fait le bilan de l'édition autour du monde : 42,5 milliards de dollars en 2018

Antoine Oury - 29.10.2019

Edition - Economie - edition chiffre affaires - edition monde revenus - editeurs international


Chaque année, l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) livre un bilan des brevets, dépôts de marque ou encore dépôts légaux de livres réalisés dans le monde entier — ou en tout cas dans les pays pour lesquels elle dispose des données. Le rapport 2019 indique ainsi un chiffre d'affaires de 42,5 milliards $ pour l'édition, à travers 14 pays, secteurs grand public et éducatif confondus.

World Intellectual Property Organization (WIPO)
L'OMPI (United States Mission Geneva, CC BY-ND 2.0)


L'OMPI s'efforce chaque année de collecter des données en provenance des quatre coins du globe, fournies par les associations locales d'éditeurs, qui permettent ensuite d'obtenir un panorama plus ou moins fiable de l'édition mondiale. Pour le chiffre d'affaires global, il faudra se contenter des données de 14 pays, seulement, pour parvenir à 42,5 milliards $ en 2018.

Sur cette somme, on passe de 23,3 milliards $ aux États-Unis, en première place, à l'Allemagne (6,1 milliards $), au Royaume-Uni (5,4 milliards $) puis à la France (3 milliards $). L'OMPI indique que les revenus tirés du marché grand public représentent la moitié du chiffre d'affaires total dans 9 des 14 pays pris en compte — jusqu'à 93,3 % du total en République tchèque.

En restant sur ce marché grand public, on observe que les 3 % représentés par le numérique en France sur les ventes totales de livre ne sont pas représentatifs : le livre numérique pèse pour 24,5 % des revenus au Japon et 23,2 % en Suède.

Les ventes de livres domestiques, dans les différents pays, représentent bien sûr la majorité des ventes totales de livres : en Belgique, elles pèsent pour seulement 60 % du total, cela dit, quand au Japon, elles en constituent 99,9 %...

Nombre de livres vendus par pays en 2018 (tous formats et secteurs grand public et éducation confondus)
 

D'après les données de l'OMPI, 51,5 % des livres vendus au Royaume-Uni en 2018 l'ont été par internet, un canal qui surpasse donc la librairie physique. Dans les autres pays, toutefois, cette tendance est moins marquée, même si 41,6 % des ventes de livres ont été faites de manière dématérialisée aux États-Unis en 2018. 
 
La France se démarque avec le plus grand nombre d'ouvrages pour la jeunesse publiés, avec 18.477 titres (attention, les États-Unis et d'autres pays comme la Chine ne sont pas pris en compte), devant la Russie (environ 14.500 titres). Par ailleurs, le secteur éducatif français repose encore à 96,9 % sur les ventes d'ouvrages imprimés, un fait souligné par l'OMPI.

La partie du rapport de l'OMPI portant sur l'édition est accessible ci-dessous. Le rapport complet se trouve à cette adresse.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.