L'OMPI veut stopper la "grande famine livresque"

Antoine Oury - 01.07.2014

Edition - International - OMPI - ABC - consortium


L'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) annonce la création d'un consortium dédié à l'accessibilité des textes (Accessible Book Consortium, ABC), au sein de l'organisation. Son rôle sera essentiellement technique, puisqu'il participera à l'élaboration d'outils de création et de distribution des livres accessibles, ainsi qu'à l'élaboration d'une base de données pour les ressources à partager.

 


Braille wine label

L'accessibilité, partout (Jeremy Keith, CC BY 2.0)

 

 

Alors que l'Inde annonçait ce matin la ratification du Traité de Marrakech pour l'accessibilité aux documents pour les personnes empêchées de lire, ce dernier risque d'avoir un effet sur les législations en vigueur sur l'accès au texte. Dans l'hypothèse où il serait mis en application (20 ratifications sont nécessaires), l'OMPI prépare les outils pour faciliter l'application des différentes mesures.

 

Ainsi, le consortium aura pour mission le partage des compétences et des outils techniques avec les pays les moins avancés sur l'accès au texte, mais également la promotion de l'édition nativement accessible, ou encore la mise en place d'une base de données recensant les différents matériaux accessibles. En effet, le Traité de Marrakech autorise les échanges transfrontaliers de documents.

 

L'OMPI rappelle que 90 % de la production éditoriale actuelle reste inaccessible pour un grand nombre d'individus empêchés de lire. « Le manque de livres accessible est une véritable barrière pour l'éducation et l'emploi des personnes non voyantes ou malvoyantes dans les pays développés et moins développés », a rappelé Dipendra Manocha, président de DAISY India, consortium engagé pour l'accessibilité au livre.

 

L'ABC mettra particulièrement l'accent sur les livres en milieu scolaire, précise encore l'OMPI.