L'ONU demande des explications concernant le fichier Base élèves

Clément Solym - 17.03.2010

Edition - Société - base - élèves - ONU


Depuis déjà plusieurs mois le Collectif national de résistance à Base élèves tente de pousser le gouvernement, et plus précisément, le ministère de l’Education nationale, à revoir sa copie concernant le fichier Base élèves. En effet, ce dernier pose de sérieux problèmes en termes de confidentialité des données collectées.

Les directeurs d’école primaire sont censés y intégrer tous leurs élèves. Contrairement aux exigences légales, les données restent nominatives alors qu’un flou juridique permet à de nombreuses autorités de se saisir de ces informations.

En désespoir de cause et face à la menace de lourdes sanctions qui pèsent sur les directeurs qui refusent de remplir le fichier Base élèves, le collectif s’est tourné vers l’ONU pour que l’organisation internationale demande quelques éclaircissements sur cette situation au gouvernement français, ce qui vient d’être fait. Toutefois, la France n’a toujours pas donné de réponse.

Le 10 décembre 2009, la Représentante du Secrétaire Général des Nations Unies sur la situation des Défenseurs des Droits de l'Homme, conjointement avec le Rapporteur spécial sur le droit à l’éducation et le Rapporteur spécial sur les droits de l’homme des migrants sont intervenus auprès du gouvernement français. Face à l’absence de retour, la Représentante « exhorte le Gouvernement à répondre au plus vite aux craintes exprimées dans celles-ci».


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.