L'ordre des Arts et des Lettres remis à des "personnes tuées ou blessées"

Antoine Oury - 09.03.2015

Edition - Société - ordre des Arts et des Lettres - ministère de la Culture - personnes tuées ou blessées


Un décret du ministère de la Culture et de la Communication, publié au Journal officiel de la République française du 8 mars 2015, réforme l'ordre des Arts et des Lettres pour que des « personnes tuées ou blessées en raison de leurs activités » puissent être nommées ou promues. La distinction des dessinateurs de Charlie Hebdo semble la motivation première de ce changement.

 


Nous sommes Charlie, par Celia LeBot - Les étudiants du CESAN rendent hommage

Nous sommes Charlie, par Celia LeBot - Les étudiants du CESAN rendent hommage

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Une nouvelle blague pour les dessinateurs et journalistes de Charlie Hebdo tués en janvier : leur disparition aura provoqué une réforme de l'ordre des Arts et des Lettres, afin que puissent être promues et nommées « des personnes tuées ou blessées en raison de leur activité, sans condition d'âge ou d'ancienneté, dans un délai d'un an à compter de l'événement ayant occasionné la blessure ou le décès ».

 

Charb, Tignous et les autres pourront donc rejoindre Christophe Maé (chevalier), Patrick Poivre d'Arvor (commandeur) ou Shaka Ponk (chevaliers) - liste non exhaustive.

 

Le grand chancelier de la Légion d'honneur, consulté, a rendu son avis, vraisemblablement positif, le 6 février 2015, et l'article 4-1 est inséré dans le décret du 2 mai 1957 qui a porté institution de l'ordre des Arts et des Lettres. 

 

Voici l'article en question :

« Art. 4-1. - Peuvent être nommées ou promues dans l'ordre des Arts et des Lettres sans condition d'âge et d'ancienneté, dans un délai d'un an, les personnes tuées ou blessées en raison de leur activité et qui sont reconnues dignes de recevoir cette distinction. »

Le décret peut être trouvé à cette adresse.