38 livres russes ne passeront plus les frontières ukrainiennes

Julie Torterolo - 13.08.2015

Edition - International - Ukraine - livres russes - censure


La culture, grand vecteur des pensées, peut être un outil de guerre redoutable. Après des mois de conflit armé, la Russie et l’Ukraine s’affrontent désormais sur ce terrain, et plus spécifiquement à travers la littérature. Les autorités ukrainiennes ont en effet interdit l’importation d’une trentaine de livres russes, accusés de véhiculer des idées « anti-ukrainiennes ». 

 

Censorship Causes Blindness

La censure provoque l'aveuglement (Andréia Bohner, CC BY 2.0)

 

 

En juillet dernier, le comité étatique de l’audiovisuel et de la radio ukrainienne demandait l’interdiction de certains ouvrages russes sur le territoire. L’affaire fut saisie par les services fiscaux, chargés des douanes de l’État, qui a confirmé la prohibition ce mercredi. 

 

Selon le comité d’État ukrainien, les livres en questions, œuvres de nombreux penseurs russes contemporains, sont des outils de propagande en faveur « du nationalisme russe ». Les œuvres, 38 au total, « nient l’Ukraine en tant qu’état, incitent à la haine religieuse et ethnique, et justifient l’agression militaire russe contre l’Ukraine », dénonce l’organisation dans son communiqué

 

Le comité ne mâche pas ses mots, et va jusqu’à dénommer les auteurs des ouvrages concernés « d’odieux Ukrainophobes ». 

 

Auteurs proches d'hommes politiques russes ou encore titres évocateurs, les 38 livres sont pratiquement tous des ouvrages de science politique. On retrouve notamment Kiev Kaput, écrit par Édouard Limonov, leader du mouvement national bolchevique, Ukraine. Ma guerre. Journal géopolitique et Revanche eurasiatique de la Russie, rédigé par l'idéologue proche du Kremlin Alexandre Douguine, ou encore Catastrophe ukrainienne : de l'agression américaine à la guerre mondiale, du conseiller économique du Kremlin Sergueï Glaziev. 

 

Cependant, pour l'État ukrainien, cette censure serait entièrement légale. Le Comité ukrainien de l'audiovisuel explique en effet que l’article 28 de la loi sur l’édition applicable au pays dispose « que l’activité de l’édition ne peut être utilisée en faveur de l’élimination de l’indépendance de l’Ukraine, d'un changement de l’ordre constitutionnel par la force, de la violation de la souveraineté et l’intégrité territoriale ou pour nuire à la sécurité, la prise illégale du pouvoir de l’État, la propagande de la guerre et de la violence, l’incitation à la haine ethnique, raciale ou religieuse, les actes de terrorisme ». Autant de conditions largement remplies par les ouvrages blacklistées, selon le gouvernement ukrainien.

 

Une blacklist qui pourrait s'allonger

 

Et cela ne s’arrête pas là. Le comité va encore plus loin. Pour lui, la plupart des ouvrages interdits peuvent « être assimilés à Mein Kampf d’Adolf Hitler avec tout ce que cela implique », flagelle le communiqué. Bogdan Tchervak, responsable du comité de l’audiovisuel, a d'ailleurs confié à l’AFP que liste des livres bannis pourrait encore s'allonger. Il demande ainsi aux Ukrainiens de prévenir le comité s'ils trouvent d'autres œuvres « ukrainophobes » dans les librairies du pays.

 

Une manœuvre qui est loin d'être une première pour les deux pays. 

 

Il y a quelques jours, rapporte l’AFP, Kiev a également interdit d’antenne une dizaine de chanteurs et d’acteurs, russes pour la plupart. Gérard Depardieu, citoyen russe depuis deux ans, faisait partie de la liste. Tous sont accusés de constituer une menace pour la sécurité nationale et pour certains d’avoir soutenu les rebelles prorusses. 

 

Du côté russe, la propagande bat également son plein. Le Moscow Times a annoncé dimanche que la maison d’édition russe Algorithm lançait le Projet Poutine. Ce dernier se compose de 20 titres relatant les facettes et opinions du président russe. Un outil de propagande annoncé pour lequel l'éditeur aurait utilisé les noms de grands auteurs et journalistes occidentaux, et ce, sans aucune autorisation de leur part.

 

(via Tass)


Pour approfondir

Editeur : Rocher
Genre : geopolitique...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782268076195

Poutine, l'itinéraire secret

de Vladimir Fedorovski

Basé sur une longue enquête, l'ouvrage éclaircit les zones d'ombres entourant Vladimir Poutine, homme politique russe controversé. L'auteur examine les différentes fonctions qu'il a endossées au cours de sa carrière, tour à tour agent du KGB, adjoint au maire de Saint-Pétersbourg, chef des services secrets, premier ministre et enfin chef du Kremlin.

J'achète ce livre grand format à 19.90 €