L'UMP vient soutenir la cagnotte contre l'absentéisme

Clément Solym - 06.10.2009

Edition - Société - cagnotte - lutte - absentéisme


L’expérimentation de la mise en place d’une cagnotte visant à lutter contre l’absentéisme dans trois lycées de la région parisienne est loin de faire l’unanimité. L’idée d’allouer une somme d’argent à une classe selon ses résultats et l’assiduité de chacun des élèves la composant ne séduit pas enseignants et parents d’élèves.

Face à ce tôlé, le porte-parole de l’UMP, Frédéric Lefebvre, est venu en soutien de cette idée novatrice. Si l’on n’entreprend rien, il ne faut pas s’attendre à des changements. Il faut au moins laisser parler les résultats de ces premières expérimentations avant de les condamner. Frédéric Lefebvre dit qu’il « ne trouve pas ça absurde que l'on récompense une classe ».

Le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel reste également persuader qu’il faut « tout essayer » pour mettre fin aux taux élevés d’absentéisme dans les lycées professionnels. C’est dans le cadre de la guerre déclarée à cette plaie que le ministre intègre l’expérimentation de la cagnotte.

Du côté du Parti radical de gauche, on estime ces idées dangereuses. Il ne faut pas laisser penser aux élèves qu’on pourrait les rémunérer sur le simple fait d’assister aux cours ! L’argent n’est pas la réponse à tous les problèmes…