L'un arrive, l'autre part : Beigbeder et Houellebecq au pays de Poutine

Fasseur Barbara - 19.04.2018

Edition - International - Houellebecq Beigbeder Russie - Roman Comédie Russe - Russe Saint Petersbourg


Cette semaine, les grands esprits se croisent, sans pour autant se rencontrer... En Russie. Michel Houellebecq et Frédéric Beigbeder font vivre l'actualité culturelle de la semaine et ce n'est pas pour donner des conseils capillaires. L'un annonce son retour en France, l'autre son départ pour Saint-Pétersbourg avec chacun des projets bien différents. 

 
Clouds over the Church of our savior on spilled blood.
(mzagerp, CC, BY ND 2.0)
 

Pour débuter sa semaine, le site Technikart annonçait le retour de Michel Houellebecq dans les rayonnages des librairies françaises pour son septième roman. Trois ans après Soumission, son nouvel opus semble bouclé et devrait sortir chez Flammarion au mois de janvier de l’année prochaine.

Pas encore de synopsis, mais l’auteur évoque néanmoins quelques thèmes possibles et les rumeurs vont bon train. Parmi les pistes les plus récurrentes, on retrouve la religion et en particulier le catholicisme, la ruralité, mais aussi la Russie… et entre Paris et Moscou, il n’est pas le seul à rêver de la Mère Patrie.

L’agence russe RIA Novosti annonçait hier que le Frédéric Beigbeder se retrouvera devant la caméra aux côtés de Alexei Guskov pour Elephant. Ils avaient déjà travaillé ensemble en 2015 pour la suite de 99 francs intitulé L’Idéal réalisé par l’auteur, adapté du roman Au secours pardon publié en 2007.

Il rempile donc pour une comédie réalisée par Alexei Kravovsky à qui l’on doit le drame L’encaisseur qui a remporté les prix du meilleur scénario et du meilleur premier film au Festival de Honfleur en 2016. Cette année-là, Frédéric Beigbeder présidait le jury. D’après le communiqué de presse du film, le tournage aurait déjà démarré à Saint-Pétersbourg.
 

Plein les poches : agent secret,
despote sénile, démons... БonjouЯ, Яussie


Dans Elephant, l’auteur de jeunesse Valentin Choubine habitué à vivre reclus se retrouve au centre de l’attention suite au succès de ses contes mettant en scène Michka l’éléphant. Et cela bloque l’artiste. Il refuse de continuer à écrire. C’est Guskov qui entrera dans la peau de Choubine et Beigbeder d’incarner Vincent, un homme d’affaires français philanthrope qui sera capable de le convaincre de se remettre au travail.
 

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.