Décès de Samuel Pisar, combattant "contre la barbarie"

Clément Solym - 29.07.2015

Edition - International - Samuel PIsar - Shoah déportation - avocat écrivain


Survivant de la Shoah, Samuel Pisar est décédé ce 28 juillet 2015 à New York. Il était né le 18 mars 1929 à Białystok, en Pologne. Déporté à l’âge de 13 ans, il fut l’un des plus jeunes survivants de cette sinistre époque, après avoir échappé à Majdanek, Auschwitz et Dachau. 

 

 

 

Avocat de profession, Pisar est devenu citoyen américain en 1961, par vote du Congrès, en récompense pour son travail auprès de John F. Kennedy. Dans son métier, il se spécialisera dans les relations entre l’Occident et l’Orient, et plus spécifiquement, les tensions entre l’ex-URSS et le monde occidental. Selon lui, c’est par les échanges commerciaux et économiques que les tensions pourraient s’apaiser.

 

Il publiera ainsi un ouvrage lié à ce sujet, Les Armes de la Paix, et quelques années plus tard, ses mémoires, Le sang de l'espoir. « L'incohérence, la peur qui se répandent de nouveau sur l'univers me donnent le sentiment d'avoir vécu l'avenir. Il faut écouter le message du "Sang de l'espoir", récit intime et témoignage exceptionnel de la force de l'esprit, capable, même dans l'horreur, de forger des raisons d'espérer et de croire en l'homme. L'extraordinaire destin de Samuel Pisar incarne le triomphe de la vie sur toutes les entreprises qui s'acharnent à l'éteindre. Il fut l'un des rares et des plus jeunes déportés à émerger de la nuit et du brouillard. Sa lutte acharnée, animale, pour survivre et renaître dans les combats d'aujourd'hui s'exprime ici. »


Succès international, le livre fut traduit en vingt langues.

 

Fleur Pellerin a diffusé un message d'hommage : 

 

Avec Samuel Pisar, c’est une voix profonde, juste et précieuse qui s’est éteinte. La voix de l’un des plus jeunes rescapés des camps de la mort, déporté à treize ans, libéré à seize, vainqueur de ce qu’il avait lui-même baptisé « son duel acharné avec le destin ».

La voix de la Mémoire de la Shoah, qu’il n’eut de cesse de faire entendre jusqu’aux derniers jours de son existence, toujours soucieux de dire aux générations qui l’ont suivi que « leur monde pouvait s’effondrer », comme s’effondra le sien, soucieux de mener jusqu’à son dernier souffle le combat contre la barbarie.

Samuel Pisar, c’était aussi l’écrivain, l’auteur du Sang de l’Espoir, porteur d’un éternel optimisme, et qui, par-delà les horreurs, célébrait aussi magnifiquement la vie.

C’était le polyglotte, l’intellectuel, le conseiller de Kennedy, contre lequel ferrailla Raymond Aron. C’était un avocat de l’humanité et un homme de paix. Le meilleur hommage que nous pouvons lui rendre est de poursuivre inlassablement les combats qu’il a menés.


Pour approfondir

Editeur :
Genre : littératures...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782245011447

Le Sang De L'Espoir

de Samuel Pisar

J'achète ce livre grand format à 26 €