L'Unef interpelle Nicolas Sarkozy sur la situation de la jeunesse

Clément Solym - 09.09.2009

Edition - Société - unef - conférence - presse


Lors de sa conférence de presse de rentrée, l’Unef (Union nationale des étudiants de France) a vivement interpellé le président de la République sur la situation de la jeunesse en France. Les jeunes se retrouvent parmi les publics les plus exposés face aux conséquences de la crise.

L’Unef attend désormais des « actes forts » de la part du gouvernement pour aider les jeunes à traverser la crise. Avec la hausse des loyers au sein des grandes villes, le syndicat demande une revalorisation des bourses. Il serait même nécessaire d’instaurer un dixième mois de bourse en septembre, période où les étudiants doivent débourser le plus d’argent.

Avec un marché de l’emploi très dur, les jeunes trinquent : on arrive à une hausse de 28 % du chômage en un an. Et pourtant, on arrive aussi à un certain paradoxe. Selon l’Unef, une grande nouveauté se fait jour : on compte moins d’inscrits dans les études supérieures que les années précédentes.

Les jeunes rechercheraient plus tôt un emploi, quitte à renoncer à faire des études pour des raisons économiques. Une action forte du gouvernement doit mettre fin à cette situation inacceptable.