L'Union des familles laïques ne veut plus voir de croix dans les salles d'examen

Clément Solym - 07.07.2009

Edition - Société - UFAL - croix - établissements


L'Union des familles laïques (UFAL) ne souhaite pas que l’on oublie l’incident des croix sur la session 2009 du baccalauréat. En effet, deux examinatrices s’étaient plaintes de la présence de croix dans des salles d’examen au sein du lycée privé Saint-André de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne).

Le secrétaire national de l’UFAL, Bernard Teper, s’est exprimé sur la question au micro de nos confrères de l’AFP afin de demander que le gouvernement fasse en sorte que « ça ne se reproduise pas ». Après étude, des salles étaient encore disponibles près de Choisy-le-Roi dans des établissements publics. Une meilleure organisation est à étudier.

Pour le cas où des examens devraient malgré tout se tenir dans les établissements privés, « il faudrait qu'un fonctionnaire se déplace et que les signes religieux soient retirés des salles » a affirmé Bernard Teper. Mais sur ce sujet, il existe, au sein même des textes, quelques zones d’ombre qui restent à éclaircir.