Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

L'université du Lancashire central enseigne l'autopublication

Julien Helmlinger - 05.02.2014

Edition - International - Université - Lancashire - Formation


Face au succès grandissant de l'autoédition, l'UCLan a annoncé ce qu'elle considère comme le premier diplôme en la matière, et ce, de par le monde. Les auteurs et éditeurs en herbe, souhaitant se former, pourront s'inscrire à la maîtrise universitaire qui commancera dès le mois de septembre prochain. Une formation qui, selon la chargée de cours Debbie Williams, contribuera à « légitimer » la nouvelle tendance éditoriale.

 

 

 Crédits : UCLan

 

 

Le phénomène ayant produit de véritables vaches à lait sur le marché du livre ces deux dernières années, comme la saga des Fifty Shades of Grey, le terme d'autoédition ne serait désormais plus un gros mot. Et si même des auteurs de notoriétés établies songent à s'y mettre, l'université britannique aura décidé qu'il était temps de lui ouvrir son programme d'enseignements.

 

Le cours en question sera composé d'un mélange de conférences, de séminaires et autres ateliers. Il impliquera l'intervention de conférenciers et autres experts de l'industrie du livre, avec des modules incluant des aspects liés à la production, le marketing ou encore la création de livres numériques. Il ne s'agira donc nullement d'une formation à l'écriture.

 

Selon Bowker, sur l'année 2012 aux Etats-Unis, non moins de 390.000 titres auraient été produits par le biais de l'édition bricolée maison, soit 59 % de plus que l'année précédente, ou encore 422 % davantage qu'en 2007. La tendance reste à la hausse, tandis que 40 % de ces livres autopubliés en 2012 l'auront été en format numérique.

 

Pour Debbie Williams, « l'autoédition est devenue un phénomène mondial. Tout le monde a un livre en lui, et beaucoup d'entre nous ont un manuscrit qui dort dans un tiroir, sans savoir quoi en faire. Pensez à tous les trésors littéraires qui n'ont jamais vu le jour parce que leurs auteurs ont été mis au ban de l'édition traditionnelle. Notre maîtrise contribuera à guider ces personnes à travers le processus, pour les aider à réaliser leur rêve de voir leur livre imprimé ».

 

L'université britannique est fière d'être la première à être ainsi montée au créneau. A noter que l'un de ses anciens élèves, Kerry Wilkinson, a lui-même atteint le top des ventes sur Amazon grâce au succès de sa série de romans policiers autopubliée : Jessica Daniel.