L'UNL souhaiterait que les lycéens votent à 16 ans

Clément Solym - 07.09.2009

Edition - Société - droit - vote - lycéens


L'UNL (Union nationale des lycéens) a lancé sa campagne de rentrée. Le point fort de son programme est le droit de vote à partir de 16 ans.

Le président de l'organisation, Antoine Evennou, a expliqué à l'AP : « On constate que les jeunes aujourd'hui savent se mobiliser, réfléchir ensemble, que les jeunes de 16 ans sont responsables pénalement mais ne peuvent pas s'exprimer dans les grands débats publics en France ». Il a ajouté que le droit de vote à partir de 16 ans « Cela permettrait un rééquilibrage et une répartition égale entre les tranches d’âge aux élections ».

De son côté, Martin Hirsch, le Haut commissaire à la Jeunesse a rappelé faisant référence au « livre vert » sur les jeunes : « Ce n'est pas ce qui est sorti. L'idée qui est sortie, c'était d'abord laisser des jeunes de 16 ans pouvoir être responsables associatifs sans demander 36 autorisations, donc permettre déjà aux mineurs d'avoir des responsabilités associatives plus facilement qu'ils n'en ont aujourd'hui ».

Le « livre vert » a été publié en juillet et compte quelques 57 propositions pour la jeunesse parmi celles-ci la suppression des limites d'âge au dessus de 18 ans. Martin Hirsch a expliqué à l'AFP : « Au-dessus de 18 ans on a le droit de voter mais pas le droit d’être élu. On n’a pas le droit d’être élu pour représenter d’autres salariés quand on est salarié de 18 ans et demi. On n’a pas le droit d’être élu à l’Assemblée nationale quand on a 19 ans. On n’a pas le droit d’être élu sénateur ».


Il a affirmé : « Les positions de l’association des instances de jeunes avec lesquelles on a travaillé étaient en priorité d’abaisser la majorité légale associative, enlever les limites d’âge au-dessus de 18 ans pour être élu, et avoir une vraie représentation des jeunes dans la société ».