L'utilisation des réseaux sociaux en milieu éducatif

Clément Solym - 14.12.2012

Edition - International - Réseaux sociaux - Usages professionnels - Bibliothèques


Selon une récente étude menée par MMS Education, intitulée 2012 Survey of K-12 educators on Social Networking, Online Communities, and Web 2.0 Tools, et sponsorisée par le site Internet edWeb.net et la société MCH Strategic Data : Parmi les métiers de l'éducation aux États-Unis, les bibliothécaires seraient les principaux utilisateurs des réseaux sociaux, en comparaison aux autres professionnels du milieu.

 

Creative Commons (cc-by-2.0)

 

 

Le panel d'interrogés comptait 694 membres du personnel éducatif, parmi lesquels des bibliothécaires, des professeurs, et des directeurs d'établissements scolaires. Et parmi toutes ces professions, et dans le cadre de l'enseignement K12, 82 % des interrogés seraient usagers des réseaux sociaux dans le cadre de leur travail. Les jeunes (18-34 ans) à hauteur de 97 %, tandis que leurs aînés (55 ans et plus) seraient 75 % à en faire usage.

 

Selon l'enquête, Facebook, Edmodo et Discovery Education Network seraient les outils favoris du panel, chacun dans leur catégorie.

 

Facebook, avec les mêmes résultats qu'en 2009, demeure le réseau social le plus largement utilisé avec 85 % d'interrogés. Juste devant LinkedIn (41 % contre 14 en 2009) et Google+ (27 %).

 

Et sur le podium des sites Web dédiés à l'éducation : 27 % des interrogés sont adeptes d'Edmodo, devant 15 % pour edWeb.net, et 9 % pour ASCD EDge. Etaient également mentionnés : Classroom 2.0, We Are Teachers, Teacher 2.0, NSTA Learning Center, et Educators PNL.

 

Pour les usagers majoritaires, les bibliothécaires, les plateformes communautaires les plus communément utilisées sont : Discovery Education Network (49 %), Edutopia (31 %), PBS Teachers (30 %), Thinkfinity (25 %), et BrainPOP Educators (24 %).

 

Et tandis que la pratique du partage de documents est la plus répandue au sein des salles de classe, le webinaire est l'outil le plus prisé du personnel éducatif en général.

 

Parmi les freins à l'utilisation des nouvelles technologies, 45 % des interrogés craignent les ennuis de violation de la vie privée, tandis que 26 % redoutent de nouer des relations inappropriées avec les élèves. Et 26 % d'entre eux ont peur également de risquer des incidents pouvant provoquer la perte de leur emploi en fréquentant les réseaux sociaux, 80 % des usagers prenant soin de distinguer leurs comptes personnel et professionnel.