La bague de Jane Austen, Kelly Clarkson ne l'emportera pas au paradis

Antoine Oury - 01.08.2013

Edition - International - bague de Jane Austen - enchères - Kelly Clarkson


La chanteuse américaine Kelly Clarkson s'est fait un cadeau de taille au cours d'une vente aux enchères : elle a déboursé un peu plus de 150.000 £ pour acquérir une bague ayant appartenu à Jane Austen, pourtant estimée à 30.000 £. Mais la jeune gagnante d'American Idol devra attendre avant d'arborer le bijou : suite à un ordre du ministre de la Culture britannique, la bague restera sur le territoire.

 


L'anneau, au centre du litige (Attila Simon, CC BY-SA 3.0)

 

 

Ed Vaizey en personne est intervenu après avoir appris la nouvelle de l'achat : « Le train de vie modeste de Jane Austen, et sa mort précoce font de ses objets des pièces très rares, et j'espère qu'un acheteur britannique se montrera, pour que cette pièce simple et élégante reste dans nos frontières. » Libéral, mais tout de même : certaines marchandises doivent rester près de la Couronne...

 

Pour Clarkson, il faudra donc patienter jusqu'au 30 septembre, dans le cas où un acheteur britannique se ferait connaître. Et, si « des levées de fonds sérieuses sont envisagées », ce délai pourra être étendu jusqu'au 30 décembre 2013. La chanteuse ne pourra même pas se l'offrir pour Noël, et risque même de voir la bague lui filer sous le nez.

 

Le bijou a été vendu à Sotheby's en juillet dernier, après avoir transité de génération en génération, au sein de la famille Austen. Elle avait été mise aux enchères, avec une estimation entre 31 et 46.000 $. Elle est entièrement en or, avec une pierre un cabochon bleu turquoise, et ainsi que l'indique la maison, la bague reflète très bien le style simple de l'auteure, que l'on retrouverait dans ses livres, sans fioritures. 

 

Et c'est finalement pour plus de 150.000 £ qu'elle avait été emportée, accompagnée d'une lettre datée de 1863, une petite note manuscrite d'Eleanor Austen, adressée à sa nièce Caroline Austen, lui présentant l'objet comme ayant appartenu à sa tante Jane. « Elle me fut donnée par ta tante Cassandra, alors qu'elle était fiancée, comme tu le sais, à ton oncle. »

 

Pour Grabriel Heaton, spécialiste des manuscrits chez Sotheby's, qui hébergeait l'enchère : « Cet anneau simple et modeste de Jane Austen est un bien merveilleusement intime et évocateur. Le prix atteint aujourd'hui et le très grand niveau d'intérêt qu'il a suscité, sont un témoignage remarquable de cet appel continu de l'auteure et de sa place dans notre patrimoine culturel et littéraire. »

 

Si Clarkson se sent l'envie de pousser une gueulante à l'attention du gouvernement britannique, elle pourra passer par Twitter, mis à jour suite à une sombre affaire de harcèlement provoqué par un portait d'Austen imprimé sur les billets de 10 £, permettant aux twittos d'alerter les équipes de contenus offensants.

 

Mais, pour le coup, c'est plutôt l'attitude de Vaizey qu'il faudrait signaler.

 

(via The Telegraph)