La Ballade de l'impossible de Murakami censuré aux Etats-Unis

Clément Solym - 26.08.2011

Edition - Société - murakami - censure - ballade


Le best-seller du romancier japonais Haruki Murakami, La Ballade de l'impossible, s’est vu retiré de la liste de lecture d’été du lycée de Williamston dans l’Etat du New Jersey aux USA, après que plusieurs parents se soient plaints de l’érotisme de l’histoire.

Véritable best-seller au Japon et dans le monde entier depuis sa publication en 1987, La Ballade de l’impossible raconte l’histoire d'amour et de passion d’un Japonais de 19 ans, Toru Watanabe, avec deux autres jeunes filles : Naoko, la vulnérable et Midori, l’impétueuse. C’est le plus connu des romans de Murakami, qui s’est vendu à plus de 10 millions de copies au Japon et à plus de 2,6 millions à l’étranger. Le roman a de plus récemment été adapté au cinéma par le réalisateur vietnamien Anh Hung Tran.

Mais voilà, il a été censuré dans un lycée du New Jersey, qui ne le recommande plus à ses élèves, après que des parents se sont plaints de l'érotisme jugé trop explicite. Les parents ont particulièrement été choqué par une scène dans laquelle la confidente de Naoko, Reiko, et cette dernière, ont des rapports très... intimes. « Je ne pense pas que ce soit approprié pour un adolescent » a expliqué l’un des parents, Robin Myers, au journal local Gloucester County Times, à propos du livre de Murakami. « J’étais juste choquée », a-t-elle ajouté.

Le recteur du lycée, Chuck Earling, a affirmé à Fox News que le comité en charge de la sélection, composé de professeurs, de bibliothécaires et de membres de l’administration de l’école, n’avait pas trouvé la scène entre Naoko et Reiko inappropriée et que les étudiants regardent souvent des films bien plus choquants et explicites sur ce genre de thème. « Nous ne voulions pas créer une controverse, nous voulions juste que les étudiants lisent » a-t-il expliqué.


Une vague de censure semble frapper les Etats-Unis. Dans une école en Virginie, un roman d’Arthur Conan Doyle, Une étude en rouge, a récemment été accusé d’être « anti-mormon » (notre actualité) et retiré de la liste de lecture. Autre exemple, le roman de science fiction Abattoir 5 ou la Croisade des enfants de Kurt Vonnegut, Jr., a été retiré de la bibliothèque d’une école dans le Missouri pour son vocabulaire choquant.

Devant cette volonté distinguant plus qu’arbitrairement une bonne d’une mauvaise lecture, il serait bon de se demander jusqu’à quel point la préservation de l'innocence de nos très chérubins doit-elle passer avant leur liberté de lire et de s'informer…