La BBC sévèrement critiquée pour la vente de Lonely Planet

Antoine Oury - 10.11.2013

Edition - Economie - BBC Worldwide - Lonely Planet - guides de voyage


L'organe de décision de la chaîne britannique BBC, simplement nommé le BBC Trust, a publié hier un rapport plutôt négatif sur l'achat, puis la vente de l'éditeur de guides de voyage Lonely Planet. D'après le document, l'ensemble des transactions a été réalisé à la va-vite, et la structure de l'éditeur n'a jamais pu s'intégrer à celles du groupe médiatique.

 


It's a lonely planet

xiffy, CC BY-SA 2.0

 

 

Au moment de la revente de l'éditeur au groupe américain NC2 Media, Diane Coyle, vice-présidente de BBC Trust, l'avait déjà affirmé haut et fort : « BBC Worldwide ne fera plus ce genre d'acquisitions à l'avenir. » Il vaudrait mieux, car avec un achat à 130 millions £ en 2007, contre une revente à 51,5 millions £ 6 années plus tard, les pertes s'élèvent bien à près de 80 millions £.

 

Une douloureuse qui ne fait pas vraiment sourire, y compris plusieurs mois après la vente : sont notamment déplorés « un manque de comptabilité dans la gestion et l'intégration de Lonely Planet, dès l'acquisition, et pour une longue période après celle-ci » et « l'optimisme élevé », tellement élevé qu'il a conduit à un regard faussé sur la maison et ses ventes.

 

Par ailleurs, « l'intégration de Lonely Planet a été trop lente. La migration de la maison vers d'autres plateformes, comme Internet ou la télévision, a été sérieusement sous-estimée. » John Smith, en charge de BBC Worldwide à l'époque, a essuyé sa part de critiques, notamment sur le salaire qu'il percevait (proche de 1,6 million pour 2012-2013).

 

Comme au moment de la vente, la BBC Trust a assuré que des leçons des erreurs seraient tirées, et notamment sur le contrôle effectué sur les transactions.