La Belgique timbrée de François Schuiten et de réalité augmentée

Julien Helmlinger - 25.06.2014

Edition - International - Timbre - Belgique - Réalité augmentée


Une première belge, mais aussi mondiale pour ce qui concerne la 3e génération de réalité augmentée dans l'univers du timbre-poste, explique Pierre Leempoel, manager Stamps Production & site Mechelen de bpost. La société postale et ses partenaires, la Haute École Albert Jacquard de Namur (HEAJ) ainsi que le dessinateur François Schuiten, ont dévoilé ce lundi le fruit de leur collaboration. Un timbre, commercialisé à partir du 6 octobre.

 

 

 

 

Comme le précise l'agence Belga, la présentation de la feuille de timbres a eu lieu à Namur, ce lundi matin. Du jamais vu chez nos voisins, mais également au niveau mondial pour la troisième génération de réalité augmentée. La Chine et le Royaume-Uni ont développé leurs timbres à réalité augmentée en 2010 et 2011, selon les propos de Pierre Leempoel.

 

Baptisé Les Trains, ou Treinen en fonction du côté de la ligne de démarcation où l'on se trouve, le concept présente 5 locomotives identiques en noir et blanc qui passent toutes simultanément sous le même pont. Mais ici, pas de risque qu'un train ne vienne malencontreusement en cacher un autre. Avec des locomotives semblant droit sortir de La Douce, l'univers graphique du dessinateur est bien présent.

 

Si on scanne la feuille sur tablette ou sur smartphone, elle invite son utilisateur à sélectionner le wagon dans lequel il souhaite grimper pour voyager dans l'un des trois univers 3D proposés, représentant soit la plage, la montagne, ou encore les Ardennes. L'on peut ensuite s'approcher ou s'éloigner des timbres et interagir avec des éléments visuels et sonores 3D des décors virtuels. 

 

Le dessinateur François Schuiten explique : « Dans la réalisation du dessin, il fallait penser à la réalité augmentée. C'est pourquoi le pont permet d'ouvrir l'espace, invite au voyage et découpe le paysage pour naviguer dans les différents programmes. » L'auteur avait déjà mené une première expérience sur le terrain de la réalité augmentée et des locomotives, à la librairie Brüsel avec Dassault Systems et Casterman, courant 2012.

 

L'artiste a salué « la créativité et l'obstination » des 5 élèves d'HEA en charge du projet, tout comme « leur manière de s'approprier les technologies d'aujourd'hui ». Quant aux étudiants concernés, dont la réalisation de cette application était le travail de fin d'études, ils sont justement ravis que leur gadget « permette de croiser le vieux monde du timbre et celui de la technologie ».