Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

La Bible proposée comme symbole de l'État du Mississippi

Clément Solym - 14.01.2015

Edition - International - Mississippi livres - Bible proposition loi - livre officiel


Les législateurs de l'État du Mississippi souhaitent manifestement faire de la Bible le livre officiel du territoire. Les démocrates Tom Miles et Michael Evans, membre de la Chambre des représentants proposent un projet de loi qui va dans ce sens. Le Livre rejoindrait alors le lait, le dauphin et le bois pétrifié comme les symboles de l'État du Magnolia.

 

 

Open Bible with pen

(Ryk Neethling, CC BY 2.0)

 

 

La Bible a tout pour devenir le livre-remède quand les choses vont mal dans le monde. D'ailleurs, les électeurs d'Evans ne manquent jamais une occasion de parler de sujets bibliques, et de la sagesse que le livre contient. Bien entendu, les citoyens ne seraient pas tenus, juridiquement, de lire l'ouvrage, il s'agit avant tout de mettre en place un symbole supplémentaire.

 

On se souviendra qu'un député de Louisiane avait également tenté de faire de la Bible le livre officiel de l'État, l'an passé, mais son projet n'a finalement pas vu le jour. « Cela ne conduit pas à l'exclusion de la littérature sacrée d'autres personnes. Et il ne s'agit pas d'instaurer une religion d'État en Louisiane », jurait pourtant le député à l'origine de cette proposition. 

 

La Bible du Roi James n'avait pas accédé au statut d'ouvrage officiel : le projet de loi a été supprimé de la liste des textes à examiner, avant même l'ouverture de la séance. De nombreuses critiques s'étaient opposées à ce qu'un livre religieux puisse disposer d'un pareil titre, bien que les porteurs de texte se soient toujours défendus d'une quelconque intention prosélyte. Pour d'autres, officialiser un livre saint aurait été le meilleur moyen de désacraliser son importance aux yeux des croyants. 

 

Pour le Mississippi, le républicain Tracy Arnold a déposé une mesure similaire. Leurs projets de loi prendront quelques semaines avant d'être examinés, mais Tom Miles, le démocrate, est confiant : « La Bible fournit un bon modèle sur la manière de traiter les gens. Ils peuvent y lire, dedans, l'amour et la compassion. »

 

Peu probable, estime-t-on cependant, que la proposition génère beaucoup d'objections de la part de leurs confrères députés. À moins que les responsables de la Chambre et du Sénat ne décident qu'ils en ont assez de passer leur temps à valider des symboles nouveaux pour leur État...

 

(via ABC.com)