La bibliothèque de Barnet prise d'assaut

Clément Solym - 06.09.2012

Edition - Bibliothèques - Squatter - bibliothèque - bénévole


Pour sauver la bibliothèque de la ville de Barnet, des militants se sont cloîtrés dans l'établissement. Ils ont promis de n'en sortir qu'à la force des baïonnettes. À moins que le Conseil de la ville ne revienne sur ses dernières décisions, de coupures budgétaires et de fermeture de services.

 

 

 

 

Ils sont quatre squatteurs à s'être précités dans l'établissement, qui, depuis le mois d'avril, est condamné par les autorités locales. Malgré une campagne menée tambour battant par les habitants, avec quelque chose de désespéré, le Conseil avait arrêté sa décision. 

 

Peu après la prise d'assaut, les autorités municipales se sont rendues sur les lieux du néo mouvement Occupy Library. Les personnes à l'intérieur ont maintenu leur volonté de garder la bibliothèque ouverte, et des négociations ont tout de même pu s'ouvrir. 

 

Mais c'est un dialogue de sourds : d'un côté, quatre hommes qui veulent maintenir un service de prêt de livre communautaire, de l'autre, le Conseil de la ville qui tente de limiter ses dépenses. 

 

Un autre lieu que l'actuel établissement pourrait être désigné afin de permettre au public de se retrouver. Le chef du Conseil, Richard Cornelius s'est expliqué dans un communiqué : « Nous avons tenté d'encourager les bibliothèques communautaires dans le quartier, depuis un certain temps. Si ce groupe manifeste le désir d'en ouvrir une à Friary House, située à quelque huit cents mètres de là, nous serions heureux de leur offrir un stock de livres. »

 

Actuellement, une bibliothèque bénévole est lancée dans un quartier, avec le soutien du Conseil, et propose une certaine offre de livres pour les communautés. 

 

Après une journée d'occupation de la bibliothèque, les militants sont toujours enfermés. Avec la ferme intention d'y demeurer.

 

Dans un même ordre d'idée, les habitants de la ville de Brent ont décidé de lever des fonds pour sauver leur bibliothèque, notamment en commercialisant des livres numériques. Il leur faut lever plusieurs dizaines de milliers de livres pour parvenir à maintenir l'établissement à flots. (voir notre actualitté)