La Bibliothèque de la Sorbonne entrée dans le nouveau millénaire

Julien Helmlinger - 22.01.2014

Edition - Bibliothèques - Sorbonne - Bibliothèque - Rénovation


Elle a rouvert ses portes le 15 novembre dernier, et été inaugurée officiellement ce lundi. Après trois ans de travaux de rénovation, la Bibliothèque de la Sorbonne, vieille de plus d'un siècle, serait bel et bien adaptée aux exigences du nouveau millénaire. L'institution interuniversitaire parisienne se trouve désormais dotée de rayonnages mobiles électriques, système de sécurité électronique, à renfort de béton armé. Les deux millions de livres qu'elle abrite en ses sous-sols voient leur sécurisation optimisée, notamment contre les risques d'incendie.

 

 

 Crédits : Sorbonne

 

 

Cette bibliothèque du Quartier Latin prête son fonds à l'étude des lettres et autres sciences humaines, tandis que les locaux de la Sorbonne, inscrits au classement des monuments et appartenant à la ville, abritent également le rectorat parisien. Comme l'a confié ce mardi la directrice du Patrimoine et de l'architecture de la ville de Paris, Marie-Hélène Borie, « le challenge était d'adapter un bâtiment du XIXe siècle aux exigences d'une bibliothèque du XXe »

 

Dans ces locaux on retrouve notamment quelque 3000 manuscrits médiévaux, une collection d'incunables témoignant des 50 premières années de l'imprimerie, des centaines de milliers d'ouvrages datant d'avant la Révolution française, et autres trésors, parmi lesquels l'une des trois éditions originales des Contes de Charles Perrault, estimée à 500.000 euros. Sa capacité d'accueil est de 500 lecteurs, tandis que 5 salles thématiques leur offrent 39.000 documents en accès direct.

 

Pour le recteur de l'académie de Paris, François Weil, qui visitait les lieux rénovés ce mardi, avec Bertrand Delanoë : « Franchement, il était temps. Car qui s'était promené dans les réserves se souvient des fils électriques à nu et autres plaisanteries de ce genre. C'est fini, nous avons désormais un équipement documentaire à la hauteur des ambitions d'un étudiant d'aujourd'hui. »

 

Cette rénovation aura coûté 25,5 millions d'euros à la ville de Paris, qui en a financé l'essentiel tandis que l'Etat a participé aux frais à hauteur de 463.000 euros. Des travaux entrant dans le cadre d'un plus vaste plan de remise à neuf de la Sorbonne, lancé depuis 2003, et financé pour 47 millions d'euros par la ville et 24 autres par l'Etat. Au fil de ces trois ans, les étudiants ont dû être relogés en divers locaux, y compris des cinémas du quartier, et près d'un tiers des ouvrages délocalisés à Marne-la-Vallée.

 

Ils sont 14.500 étudiants inscrits à la Bibliothèque, dont 41 % en Master. Les lieux leur sont accessibles de 9h à 20h pendant les périodes de cours, de 10h à 19h pendant la trêve estivale.