La Bibliothèque du Congrès reçoit des archives du National Woman's Party

Gariépy Raphaël - 08.10.2020

Edition - Bibliothèques - National Woman's Party suffragette - États-Unis bibliothèque archive - Library of Congress féminisme vote


À l’occasion du centenaire du 19e amendement de la Constitution des États-Unis, qui donne le droit de vote aux femmes, la Bibliothèque du Congrès a pu avoir accès aux archives d’un des mouvements les plus actifs dans ce combat : le National Woman’s Party. 
 


L’année dernière, la Bibliothèque du Congrès proposait aux internautes de retranscrire et numériser les archives du mouvement des suffragettes. Cette initiative s’inscrivait dans le cadre du « Suffrage : Women Fight for the Vote », opération participative mise en place par la bibliothèque en prévision du centenaire du 19e amendement de la Constitution des États-Unis. 

Aujourd’hui, 100 ans après la mise en place du texte de loi, la bibliothèque a reçu plus de 300.000 documents, photographies, lettres, planches, albums et autres objets liés au National Woman’s Party, un mouvement qui a joué un rôle primordial pendant toutes ces années de lutte. 

Ces archives retracent toutes les étapes de l’histoire du parti, de l’implication antérieure de ses fondatrices dans l’activisme féministe à la lutte pour le 19e amendement en passant par ses décennies de plaidoyer pour l’amendement sur l’égalité des droits
 

Près de 100 ans de combat 


Fondé en 1916 par Alice Paul et Lucy Burns, le National Woman’s Party (NWP) s'inscrit dans le grand mouvement des suffragettes. Le parti préconisait un mode d’action radical qui le différenciait du plus traditionnel National American Woman Suffrage Association, à l’esprit plus réformiste. 

Dès 1917, le NWP organise des manifestations devant la Maison-Blanche et fait pression sur le président Woodrow Wilson. Après avoir initialement toléré ces débordements, le gouvernement durcit sa politique et arrête certains des membres du mouvement, refusant cependant de leur accorder le statut de prisonnières politiques. En signe de protestation, plusieurs manifestantes entamèrent des grèves de la faim. 
Après l’obtention du 19e amendement, le NWP continuera de militer pour la justice sociale, bataillant notamment au début des années 60 pour la création d’une loi sur l’égalité de rémunération et pour l’interdiction de la discrimination sexuelle. Le parti a ainsi continué d’exister bien après l’obtention du droit de vote, mais en 1997, à mesure que le nombre de ses membres diminuait, il a cessé d’être une organisation politique active.

Les documents donnés dernièrement comprennent environ 100 albums, qui documentent des événements tels que les manifestations du parti et ses autres opérations. Quelque 2400 livres et 750 périodiques ont été offerts par la bibliothèque Florence Bayard Hilles, considérée comme la plus ancienne bibliothèque féministe des États-Unis. Parallèlement à ces dons, la Library of Congress a acheté 157 caricatures politiques originales de Nina Allender, la principale illustratrice du NWP. 

Crédit photo : Défilé de suffragettes, New York, 6 mai 1912 - Library of Congress


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.