La bibliothèque, espace rassurant, créateur de lien social

Victor De Sepausy - 04.06.2019

Edition - International - librairie bibliothèque - bien être - ambiance santé


De toute évidence, l’implantation d’un kebab, d’une banque ou d’une déchetterie n’exerce sur la population pas le même effet que la création d’une bibliothèque. Une étude américaine sur l’aménagement du territoire indique que certains commerces et établissements, dans les grandes villes, favorisent naturellement le lien social. Avec un effet rassurant.

Sans titre
Joe St.Pierre, CC BY 2.0
 

Les Américains qui vivent à proximité de parcs communautaires, de bibliothèques, de librairies ou de théâtres — et même de restaurants — seraient plus satisfaits de leur environnement, avec une conséquence immédiate. Ils seraient davantage enclins à faire confiance aux autres, se sentiraient moins seuls — quand ils vivent dans des grandes villes ou des banlieues.

Consécutivement, les populations qui vivent dans des environnements où l’accès à ces lieux de vie est plus limité éprouveront donc un sentiment de solitude et d’isolement plus fort. En outre, les banlieusards sont deux fois plus susceptibles de bavarder avec leurs voisins, s’ils vivent dans des quartiers bien équipés. 
 
Ainsi, l’étude établit que 45 % des Américains vivant dans des quartiers bien aménagés jugent leur environnement d’excellente qualité, contre 26 % qui résident dans des quartiers avec un faible taux d’équipement.
 

“Because I'm Happy !”


Éric Klinenberg, sociologue à l’Université de New York et coauteur de l’étude, souligne que les aménagements que constituent ces « infrastructures sociales » sont finalement essentiels. Comme nous ne cherchons pas naturellement à forger des liens avec des inconnus, elles servent de catalyseurs, en permettant des interactions régulières. 

« Lorsque l’infrastructure sociale est solide, elle favorise le contact, le soutien et l’entraide mutuelle et la collaboration entre amis est voisins. Lorsqu’elle est a contrario dégradée, cela inhibe toute activité sociale, laissant les familles et les individus se débrouiller par eux-mêmes. »

Or, comme les budgets tant locaux que fédéraux ont tendance à diminuer pour les bibliothèques — et qu’ouvrir une librairie ne s’apparente pas à une partie de plaisir — il incombe aux gouverneurs et aux autorités de prendre ces considérations plus qu’en compte. 
 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.