La Bibliothèque Numérique Mondiale de l'UNESCO est ouverte

Clément Solym - 21.04.2009

Edition - Bibliothèques - bibliothèque - mondiale - unesco


Son lancement devait se faire aujourd'hui même, mais finalement, la bibliothèque numérique mondiale de l'UNESCO fut mise en ligne dès hier, pour offrir aux internautes un avant-goût. Pour James Billington, ancien professeur d'Aharvard, c'est l'aboutissement d'un rêve, puisque cet établissement entièrement gratuit offre au monde entier un accès à des millions de ressources.

Accroître la compréhension internationale

Premier objectif, et espoir « accroître la compréhension internationale ainsi que la curiosité du monde dans lequel nous vivons pour les merveilles culturelles de l'humanité ». Pour James qui est un ancien de la Library of Congress, du haut de ses 80 ans, l'édifice numérique offre réellement un savoir à destination de tous. Sa frise chronologique permet de se déplacer à travers les siècles et de déterminer les ressources que l'on souhaite découvrir en fonction de la période choisie.


Le lancement officiel se déroulera pourtant aujourd'hui depuis le siège parisien de l'UNESCO, et permettra d'effectuer des recherches à travers sept langues (anglais, arabe, chinois, espagnol, français, portugais et russe), bien que des contenus dans d'autres y soient déjà disponibles.

Des partenaires de luxe

Épaulé par la Bibliothèque d'Alexandrie, qui remet sur l'ouvrage l'espoir d'un savoir mondial, on compte plusieurs pays partenaires de l'événement et contributeur, tels que l'Arabie Saoudite, le Brésil, la Chine, l'Égypte, les États-Unis, la France, le Japon, le Royaume-Uni ou la Russie.


Pour Abdelaziz Abid, coordinateur du projet : « L'école prépare les gens à aller à la bibliothèque et, aujourd'hui, les bibliothèques deviennent numériques. » Livres, manuscrits, films, documents sonores, ou encore cartes enregistrement tirés des différentes bibliothèques nationales se retrouvent déjà dans les pages du site. En tout, 32 institutions mondiales ont apporté leur participation à ce projet attendu depuis 2005.

« Outre la promotion de la compréhension internationale, le projet vise à augmenter la quantité et la diversité des contenus culturels sur internet, à fournir des matériaux aux éducateurs, aux élèves et au grand public », considère l'UNESCO.

Pour en découvrir tous les trésors, on se rendra à cette adresse.