La bibliothèque Oscar Niemeyer : lier architecture et lecture, au Havre

Camille Cornu - 13.11.2015

Edition - Bibliothèques - oscar niemeyer - médiathèque le Havre


La ville du havre comptait une pièce d’Oscar Niemeyer (1907-2012), un des plus célèbres architectes brésiliens. Inauguré en 1982, l’espace comportait deux volumes en superstructures (grand volcan et petit volcan). Ils avaient été utilisés comme salle de spectacle et salle polyvalente. En 2006, la décision avait été prise, avec l’accord de l’architecte, de réaménager le petit volcan en une grande bibliothèque. La nouvelle bibliothèque Oscar Niemeyer a été inaugurée le 2 novembre dernier. 

 

 

 

Oscar Niemeyer est surtout connu pour la construction à un rythme intensif de la ville de Brasilia. En France, il a également réalisé le siège du Parti Communiste français, place du colonel Fabien. Il a été fait commandeur de la Légion d’honneur en 2010, et citoyen d’honneur de la ville du Havre en 2009… C’est en effet dans cette ville qu’il a réalisé une œuvre dont il disait lui-même qu’elle comptait parmi ses œuvres les plus réussies. 

 

Ce lieu, à l’origine destiné au spectacle, vient d’être réaménagé en bibliothèque. L’originalité réside dans le transfert d’une bibliothèque existante et de l’invention d’une nouvelle bibliothèque à adapter à ce lieu d’exception. De forme ronde et sans lumière naturelle, l’aménagement du bâtiment en espace de documentation n’allait pourtant pas de soi. Une verrière a finalement été mise en place en toiture, et des mobiliers adaptés à la forme sphérique ont été construits. 

 

Finalement, la bibliothèque déploie, sur une surface de 5000 mètres carrés, une offre documentaire et culturelle de tout premier plan, composée de collections imprimées, musicales, audiovisuelles et numériques. Le lieu offre également un moyen d’accès à un bouquet de ressources web 2.0. Si l’information et la connaissance se dématérialisent, cette nouvelle bibliothèque, enrichie d’équipements de haut niveau, met l’accent sur le besoin de lieux physiques pour découvrir la lecture, étudier ou se familiariser avec les nouveaux outils. 

 

Ouverte 54 heures par semaine, y compris le dimanche, elle offrira aux Havrais un accès gratuit à la culture en dehors du temps frénétique de la semaine. Un programme d’activités est déjà prévu, et s’inscrit dans la politique publique en faveur de la lecture initiée par la ville en 2012 : Lire au Havre.

 

Dans l’idée de lier davantage l’architecture de la ville à sa politique de lecture, un concept de « promenade littéraire » est également proposé parallèlement à l’ouverture de cette bibliothèque. La ballade invite à flâner dans les rues en suivant un itinéraire jalonné par vingt bancs originaux, tout de bois et de métal. 

 

Le programme propose alors la lecture in situ d’un extrait littéraire décrivant l’endroit où l’on est invité à s’asseoir. On y découvre entre autres le phare de la Hève avec les mots de Flaubert dans Bouvard et Pécuchet, on passe par la rue de Paris, artère centrale de la ville, décrite tour à tour par Maupassant (Pierre et Jean), Céline (Voyou Paul. Brave Virginie) et Simenon (Le bilan Malétras). La promenade s’achève sur les mots de Maylis de Kerangal, en offrant une petite virée en ville basse, sur la moto de l’un des personnages de Réparer les vivants.