La biographie de Delarue : une plainte à venir contre l'éditeur

Clément Solym - 08.12.2012

Edition - Justice - Jean-Luc Delarue - Carnets - plainte


Elle avait prévenu que la publication des mémoires de son ancien conjoint ne se ferait pas sans la justice. Les éditions de l'Archipel, qui ont décidé de ne pas écouter les recommandations et de sortir malgré tout les Carnets de Jean-Luc Delarue. Eh bien, comme prévu, Élisabeth Bost annonce qu'elle saisira la justice. 

 

 

 

Selon son avocate, le livre contient tout ce qu'il ne faut pas : atteinte à son honneur, à sa vie privée, et « de très nombreux passages mensongers gravement diffamatoires, injurieux ». La biographie du présentateur télé ne saurait donc rester dans les librairies, assure Me Isabelle Wekstein. 

 

« Depuis le décès de Jean-Luc Delarue, son fils Jean, représenté par sa mère, est l'unique titulaire du droit moral de divulgation des oeuvres posthumes », soulignait une première mise en demeure, fin novembre. Et si l'éditeur, L'Archipel, mettait en avant l'impossibilité de nier ni menacer « la liberté d'expression, érigée en principe constitutionnel », Mme Bost réclamait alors tout de même que la publication de l'autobiographie, prévue pour le 5 décembre soit suspendue.

 

Pourtant, si les premières bonnes feuilles diffusées sur la toile font sourire, rien ne semble réellement agressif pour la jeune femme, qui parle d'une parution indigne. Surtout, que l'éditeur aurait refusé de présenter « le manuscrit qui aurait été écrit par Jean-Luc Delarue et le contrat d'édition qu'il aurait signé de son vivant ».

 

De quoi laisser planer le doute encore un peu plus. 

 

Et l'avocate ne s'en prive pas, considérant qu'« il est permis d'émettre des doutes sur les conditions de la publication de ces carnets, qui semblent, au regard du contexte, particulièrement suspectes ». De son côté, l'éditeur ne bouge pour le moment pas le petit doigt et aucune communication n'est intervenue : de fait, aucune plainte ne serait parvenue à la maison, assure le directeur adjoint, Jérôme Pescheux.

 

« On peut légitimement douter qu'un père qui semble dédier son livre à son fils de 6 ans, calomnie sa mère et ses grands-parents devant la France entière », souligne pour le moment l'avocate. Elle « entend protéger les intérêts de son enfant, va saisir la justice pour faire sanctionner cette publication ». 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.