La Bibliothèque nationale d’Israël et la Bibliothèque nationale de France (BnF) ont signé le 30 avril un accord de coopération pour la numérisation de 1400 manuscrits hébreux. Parmi ces derniers, l’on retrouve des dizaines de Bibles du XIIIe siècle et des manuscrits de littérature juive traitant de philosophie ou de sciences, des poèmes liturgiques et des essais. 

 

BnF, Heb. 154, f. 35v

 

 

Cette collection d’ouvrages viendra s’ajouter eux trois millions d’articles numérisés jusqu’à ce jour par la BnF, qui dispose de 14 millions de livres et documents imprimés, manuscrits, estampes, photographies, cartes, pièces de monnaie, médailles, documents sonores, vidéos et multimédias. 

 

« Pour la première fois, les chercheurs, ou même toute personne assoiffée de connaissances pourront étudier ces manuscrits importants et profiter du contenu de leurs richesses », a déclaré Oren Weinberg, directeur de la Bibliothèque nationale d’Israël. 

 

Lors de la signature, Bruno Racine, alors président de la Bibliothèque nationale de France, a annoncé être fier de se joindre à d’autres grandes bibliothèques qui travaillent en collaboration avec la Bibliothèque nationale d’Israël, à l’image de la British Library du Royaume-Uni et la Bibliothèque nationale de Russie à Saint-Pétersbourg. 

 

Dès lors que les ouvrages auront été numérisés, ils seront accessibles en ligne gratuitement par le public et les universitaires. 

 

La Bibliothèque nationale d’Israël, inaugurée en 2008, possède quant à elle près de cinq millions de documents, tout en mettant tous les moyens possibles en œuvre pour acquérir et conserver tous les documents relatifs aux Juifs ou écrits par ces derniers. 

 

Sa riche collection de livres et documents variés permet de faire des recherches sur Israël, la Palestine, le Moyen-Orient et d’étudier le judaïsme dans le monde. 

 

Au cours des cinq dernières années, elle s’est engagée à mener d’importantes opérations de numérisation et propose désormais une bibliothèque numérique en ligne accessible gratuitement. 

 

 

(via i24)