La BPI adopte son nouveau président, Patrick Bazin

Clément Solym - 03.07.2010

Edition - Bibliothèques - bpi - pompidou - bibliothèque


Y'a des fins de mois qui ressemblent à des débuts d'année : pleins de promesses et d'espoir en l'avenir. Bon, la nomination de Patrick Bazin à la direction de la Bibliothèque publique d'information (la bibliothèque du centre Georges Pompidou) est peut-être difficile à rapprocher d'un lendemain de Saint Sylvestre, mais par le décret du 30 juin 2010, le voici désormais officiellement en poste.

Patrick Bazin © Didier Nicole, Bibliothèque municipale de Lyon
Cette nomination découle également des 14 mesures pour la lecture formulées par le ministre de la Culture : Frédéric Mitterand avait en effet formule le souhait que la BPI redevienne « un laboratoire d'expérimentation de pratiques innovantes dans tous les secteurs de la lecture publique, mais aussi jouer à plein son rôle de partenaire des bibliothèques territoriales ».

L'idée du ministre était plus largement de développer à partir des grands établissements nationaux (Bibliothèque publique d’information, Bibliothèque nationale de France) et des manifestations nationales (une nouvelle fête du livre fondée sur un principe participatif) une action volontariste qui vise à l’exemplarité.
Conservateur général des bibliothèques, Patrick Bazin a consacré l'essentiel de sa carrière à la lecture publique à Lyon, ville dont il a dirigé les bibliothèques depuis 1992. Philosophe de formation et issu de l'École nationale supérieure des bibliothèques (Ensb devenue depuis Enssib, École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques), Patrick Bazin est un interlocuteur reconnu dans le débat public sur l'avenir du livre et de la lecture, à l'heure des techniques de l'information et de la société du savoir.
À Lyon, Patrick Bazin avait réalisé la mise en place « Guichets du savoir, un service collaboratif de réponse aux interrogations de toutes sortes du public ». On le connaît aussi par l'accord passé avec Google pour la numérisation des fonds patrimoniaux, accord qui a suscité un vif débat professionnel. (en savoir plus)
Avec la BnF aux missions essentiellement patrimoniales, la Bpi est le seul établissement de lecture publique national. Constitutive du Centre Pompidou, elle a pour vocation d'être innovante dans son offre de services face aux modifications des usages et des techniques, parfois source d'incertitudes sur la place des bibliothèques dans la révolution numérique. Déjà largement multimédia, comme la très grande majorité des bibliothèques actuelles, la Bpi doit animer une réflexion nationale en matière de lecture publique avec les bibliothèques territoriales, mais aussi avec tous les acteurs culturels concernés.