La British Library protège ses icônes littéraires

Clément Solym - 16.09.2010

Edition - Bibliothèques - poete - angleterre - archives


Décédé en 1998, Ted Hughes compte probablement parmi les poètes les plus importants du XXe siècle. Poet Laureate, modèle de l'Angleterre, ses archives viennent d'être achetées pour 30.000 £ [plus de 35.000 €] par... la British Library.

Avec quelque 35 projets de poèmes, dont trois qui n'ont jamais été publiés, et 41 lettres envoyées à sa soeur, ce trésor littéraire constitue un fonds important, qui menaçait de tomber dans les mains d'un collectionneur privé.

Les trois textes inédits, intitulés Lines In Mid-Air, Snatchcraftington Addresses et Eden, datent de la fin des années 50, début années 60, précise l'établissement. Quant aux lettres, elles couvrent la période entre 1954 et 1964, éclairant sa relation aux États-Unis, sa vie avec Sylvia Plath et des commentaires sur ses confrères.

« Cette toute nouvelle acquisition offre un véritable aperçu de la carrière de Hughes et de Sylvia Plath, alors qu'ils tentaient d'obtenir la publication et la reconnaissance de leur travail », explique Helen Broderick, la conservatrice des manuscrits littéraires de la British Library.

Ayant quitté l'Angleterre en 1957, pour gagner le Massachusetts, Ted se plaignait des conditions de vie, et tout particulièrement du luxe ambiant. « Les idées de Hughes sur la vie en Amérique sont particulièrement fascinantes et ces archives complètes la collection le concernant détenue par la British Library, en couvrant une période essentielle, en changement et développements, de sa vie. »

Le catalogue de ces oeuvres sera rendu accessible aux chercheurs à compter de l'an prochain.

Crédit photo Wikipedia