La catégorie d'âge : une barrière problématique entre l'enfant et le livre

Clément Solym - 28.10.2008

Edition - Bibliothèques - categorie - age - livre


Dans le grand mouvement de lutte contre la catégorie d'âge lancée par Philip Pullman, les bibliothécaires anglais viennent d'ajouter leur poids à la balance. Pour Tricia Adams, la situation est sans appel : « Tout ce qui met une barrière entre un enfant et un livre pose problème. »

La présidente du groupe CILIP (Chartered Institute of Library and Information Professionals) pointe ainsi du doigt une conséquence implacable : si un enfant de 10 ans emprunte en bibliothèque un livre estampillé 7 ans, il sera la risée de ses camarades de classe.

En outre, le risque est que des livres pourtant appropriés pour certains lecteurs seront mis hors de portée avec ce type de procédure. Respecter les goûts et les besoins de chacun serait ainsi largement préférable à l'application de lignes directrices.

Faciliter l'acte d'achat ? Pas dans les bibliothèques

Pour les éditeurs, Tricia comprend que cette tentative cherche à rendre plus facile l'acte d'achat pour les parents. Mais les bibliothèques ont choisi de ne pas tenir compte de cette classification. De fait, elle ne répond pas du tout à la manière dont les établissements classent leurs livres, plutôt effectué par approche globale ou thématique.

De son côté, Kate Bostock, de la Publishers Association, a expliqué que les éditeurs ont hâte de rencontrer les bibliothécaires pour discuter de la situation. « Nous sommes évidemment très soucieux de connaître le point de vue de chacun », explique-t-elle, estimant que certains éléments n'ont pas été pris en compte par les responsables des établissements.

Pour le ministre Ed Balls, la pertinence de cette idée est délicate à évaluer : « Alors que nous sommes largement en faveur de tout ce qui aide les parents à choisir les bons livres pour leurs enfants, nous conseillons la prudence dans ce domaine. »