medias

La CGT du livre organise sa première table ronde, sur les correcteurs à domicile

Antoine Oury - 19.04.2018

Edition - Société - CGT livre - SGLCE-CGT - correcteurs domicile statut


Le syndicat SGLCE-CGT (SGLCE pour Syndicat Général du Livre et de la Communication Écrite) inaugure une série de rendez-vous, à travers des tables rondes sur le livre et l'édition. La première, le samedi 9 juin prochain, se déroulera à la Bourse du Travail autour du thème « Correcteurs à domicile, quel statut, pour quels droits ? »



 

Cette première table ronde du syndicat sera suivie par d'autres, assure-t-on du côté de l'organisation, pour couvrir les différents sujets d'un secteur où les revendications et manifestations sociales se multiplient depuis plusieurs années, tant du côté des auteurs que des lecteurs-correcteurs ou des bibliothécaires.

 

Le 9 juin 2018, à la Bourse du Travail de Paris, sera abordée la question du statut et des droits des correcteurs de l’édition, avec un « point sur les négociations en cours sur le statut de travailleur à domicile » avec le Syndicat national de l'édition.

 

Tribune : “L’édition s’accroche à des pratiques
sociales d’un autre âge”

 

Aux dernières nouvelles, les négociations ne battaient pas leur plein : le Syndicat national de l'édition avait annulé plusieurs réunions, et un projet d'accord devait toujours être présenté sur le statut des travailleurs à domicile dans l'édition.

Depuis, la présidence de la commission sociale du SNE a changé, ce qui laisse espérer de nouvelles discussions.

 

La table ronde du 9 juin est ouverte à tous et toutes, précise le syndicat.
 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.