La chaîne de librairies BAM ferme son service d'autopublication

Clément Solym - 28.02.2019

Edition - Librairies - librairie service autoeedition - autopublication librairie etats unis - auteurs BAM Publish


Les multiples tentatives des chaînes de librairies pour proposer un modèle d’autopublication n’ont pas la vie facile. Calquées ou inspirées du système que propose Amazon avec Kindle Direct Publishing, nombreuses furent les tentatives, souvent infructueuses. En l’occurrence, la chaîne Books-A-Million, qui avait monté BAM Publish, se voit contrainte d’abandonner.

2011_03_28-books-a-million-IMG_5416
Joe Loong, CC BY SA 2.0
 

Un opérateur de moins sur le territoire américain, c’est toujours une mauvaise nouvelle. Alors que Barnes & Noble continue sa lente dérive vers les profondeurs – avec l’angoisse connue de toute l’édition américaine que la chaîne ne vacille définitivement – BAM passe souvent sous les radars. 

C’est dans un email expédié aux utilisateurs que l’entreprise a annoncé la fermeture expéditive et prochaine de BAM Publish, son service d’autopublication maison. Ce dernier pliera boutique le 1er mars, et avec lui cesseront toutes les solutions de commercialisation de livres pour les auteurs indépendants. 

Pour ces derniers, c’est vers FastPencil qu’il faudra se tourner, cet outil de création propose des modules très similaires. « Nous sommes convaincus que FastPencil sera en mesure de fournir le même niveau de service que celui dont vous bénéficiez avec BAM Publish », indique l’entreprise dans son courriel.

De fait, et depuis novembre 2016, c’est FastPencil qui proposait sa solution en marque blanche pour le compte de BAM. Certes, la transition peut donc sembler brutale pour les auteurs, mais dans les faits, c’est plutôt un transfert de compte qu’un bouleversement technologique qui s'annonce. 

Après, on peut déplorer que les auteurs n’aient été alertés que ce 27 février, pour une migration au 1er mars. Mais la critique est aisée, n’est-ce pas, et l’art de la communication est difficile.

Le service d’autopublication de BAM avait été monté en avril 2015, mais, constatant la difficulté à le mener de front, la chaîne de librairies s’était rapidement associée à FastPencil.

via TNPS 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.