La chaîne de librairies Blackwell renoue avec les bénéfices

Julien Helmlinger - 19.01.2015

Edition - Librairies - Blackwell - John Lydon - Johnny Rotten - Théâtre - dédicaces


La chaîne britannique de librairies Blackwell annonce renouer avec les bénéfices, pour la première fois depuis une décennie, grâce à un plan de restructuration drastique. L'enseigne propose à ses clients d'assister à des représentations théâtrales à sa boutique d'Oxford, ou encore à des séances de dédicaces partout ailleurs. La prochaine étape de la métamorphose devrait se traduire par l'adoption d'un nouveau modèle d'actionnariat salarié.

 

 

50/51 Blackwell

CC by 2.0 par Kamyar Adl 

 

 

Sur l'ensemble de l'année 2014, la chaîne qui célèbre son 135e anniversaire cette année a enregistré 400.000 £ de bénéfices, pour un chiffre d'affaires de 54 millions £. L'année précédente, le bilan était de 2,8 millions £ de pertes. « Nous devenons vraiment meilleurs pour vendre aux clients le bon livre au bon moment, et dans le bon format », confie le directeur exécutif David Prescott.

 

Une nouvelle plateforme a été lancée, pour fournir aux étudiants et universitaires les versions numériques des manuels et autres œuvres académiques. La division de distribution en bibliothèques, aux faibles performances commerciales, a en partie été focalisée sur la vente de livres aux étudiants. Dans les trois années à venir, le libraire souhaite passer à un dispositif d'actionnariat salarié.

 

« Ça a été une longue route, difficile, nous avons perdu quelques bons éléments. Maintenant que nous avons fait un bénéfice sur le papier, nous voulons que l'entreprise soit possédée par le personnel », confie le directeur exécutif. Si la chaîne de librairies employait quelque 700 personnes au moment de la rentrée universitaire 2013-2014, ils n'étaient plus que 500 au cours de l'été dernier.

 

Le calendrier des événements en boutiques au cours de la période de Noël comprenait notamment des séances de dédicaces éclectiques, avec l'ex-membre des Sex Pistols, John Lydon aka Johnny Rotten, ou encore Vivienne Westwood, qui ont entraîné une hausse de fréquentation.La succursale d'Oxford dispose quant à elle d'un théâtre, qui peut accueillir 250 personnes, un atout par rapport aux détaillants en ligne.

 

Un nouveau magasin de la chaîne va prochainement ouvrir ses portes à Londres, dans le quartier de Holborn. 

 

(via The Telegraph)