Allemagne : le hard-discounter Aldi bientôt libraire

Antoine Oury - 12.08.2015

Edition - Librairies - Allemagne - Aldi Süd - Stiftung Lesen


Avant Amazon, pour les remises, il y avait le hard-discount : des magasins qui proposent des prix les plus bas possible, en réduisant les surfaces de vente et en limitant la « mise en scène » des marchandises dans les rayons. Stiftung Lesen, fondation qui œuvre pour l'alphabétisation en Allemagne, se réjouit de l'arrivée du hard-discounter Aldi Süd au sein de ses membres actifs.

 

Aldi

(Mike Mozart, CC BY 2.0)

 

 

La chaîne de magasins allemande, également implantée en France, est surtout présente dans le domaine de l'alimentaire, et elle devient le premier membre actif de Stiftung Lesen issu de ce secteur. La fondation pour la lecture conseillera la chaîne dans la constitution de son offre, en évaluant quels ouvrages seront les plus pertinents pour ses rayons.

 

Il faudra également veiller au respect du prix unique du livre, inscrit dans la législation allemande depuis 2012, et à la tension que pourra générer l'arrivée d'un hard-discounter dans le commerce de livre. Visiblement, l'offre ne concernera que le format papier, même si Aldi a récemment accueilli des lecteurs ebook dans ses magasins.

 

« Notre mission est d'améliorer les compétences relatives à la lecture en Allemagne. Pour ce faire, nous avons besoin d'un partenaire solide et présent au niveau national », explique Jörg F. Maas, directeur exécutif de la fondation. « Selon nous, il est primordial de constituer un réseau solide. » Avec l'arrivée des livres dans les magasins, les deux partenaires espèrent atteindre une part de la population éloignée du livre.