medias

La Chine en mode protectionisme face aux livres numériques

Clément Solym - 10.05.2010

Edition - Justice - controler - reguler - marché


C'est presque le monde à l'envers : la Chine qui décide de protéger le droit d'auteur... Certes, l'idée a du bon : cela fait des années que les autorités se battent pour que cesse la contrefaçon, mais au cours du forum qui se déroulait aujourd'hui, plusieurs règles ont été annoncées pour amorcer sereinement le marché du livre numérique.

Contrôler, réguler, pour faire prospérer

Une régulation qui permettra un contrôle du secteur, notamment avec la mise en place de standard pour l'industrie ainsi que de seuils empêchant le surinvestissement des sociétés. Dans le même temps, on apprend que la société chinoise gérant les droits d'auteurs et Hanvon Technology viennent de signer un accord de coopération autour de l'édition numérique et la protection des droits.

Zhang Yijun, haut fonctionnaire dans le domaine de la presse et de la publication constate : « C'est une industrie en plein essor, cela ne fait aucun doute, mais elle souffre encore de quelques problèmes. Le règlement aidera ce secteur à croître de façon saine. »

Petit rappel chiffré...


En 2009, les ventes de lecteur ebook ont atteint 700.000 exemplaires dans le pays, et Zhang envisage que la Chine bascule rapidement vers les 3 millions d'exemplaires, en prenant 30 % du marché mondial. Et face à cette invasion galopante, les questions se posent autour de la cybersécurité, alors que plus de 40 sociétés travaillent autour de l'ebook.

« C'est une problématique essentielle pour protéger les intérêts des auteurs dans le secteur de l'édition numérique et maintenir une croissance durable », ajoute Liu Yinjian, président de Hanvon. Le modèle économique aujourd'hui trouvé repose sur un 80/20 - contrairement au 70/30 proposé par Apple sur l'iPad, où l'éditeur perçoit 70 % de la somme dépensée.

Avec 317 millions de yuans de chiffre d'affaires, et une croissance de 352 % par rapport à l'an passé, la société est définitivement la plus en vue. Au point que l'opérateur français Orange serait en plein en train de tester ses appareils pour grignotter le marché français, avec un appaareil qui serait vendu pour trois fois rien sous nos latitudes...



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.