La Chine et les ebooks : peu d'offres mais un grand intérêt

Clément Solym - 11.05.2009

Edition - Société - chine - ebooks - développement


Durant la Foire du livre du printemps à Beijing, on a pu retrouver des centaines d'éditeurs, mais très peu d'entre eux vendent pour l'heure des livres en format numérique. Imprimer, encore et toujours, c'est la règle du marché, et chacun la suit. Tous ? Non : les jeunes consommateurs manifestent de plus en plus d'intérêt pour la lecture numérique, pour des raisons de commodité.

Le transport, le téléchargement rapide et simple - pour des ouvrages libres de droit - et une lecture possible sur téléphone portable ou baladeur vidéo... tout cela tend à convaincre les utilisateurs.

Les amateurs de lectures numériques sont d'ailleurs devenus une grosse part du marché, mais pour l'heure, les contenus et contenants sont encore rares. On déplore que les seuls ouvrages disponibles en ligne soient de vieux livres, et que les dernières publications ne soient souvent pas disponibles au format électronique. Dès lors, la version imprimée reste la seule alternative.

Certes, la bibliothèque nationale de Beijing propose des livres au téléchargement à ses abonnés et les emprunts de ces ouvrages séduisent les lecteurs, non seulement jeunes, mais finalement, aiguisent la curiosité des plus âgés. On veut faire l'expérience de ces nouvelles lectures.

Un nouveau marché à conquérir, dans lequel l'éditeur Penguin a déjà mis un pied...