La Chute d'Arthur, poème inédit de Tolkien pour 2013

Clément Solym - 08.10.2012

Edition - Les maisons - Tolkien - poème - HarperCollins


C'est dans une lettre adressée à son éditeur, Houghton Miflin, en 1955, que Tolkien assure avoir achevé l'écriture « d'un long poème », qu'il avait entamé puis arrêté dans le milieu des années 30. Et l'éditeur HarperCollins annonce que la publication de ce texte inédit interviendra le 23 mai 2013. 

 

The Fall of Arthur est un travail de poésie narrative jusqu'à lors jamais publié. Cette édition sera accompagnée de commentaires et de notes réalisées par Christopher Tolkien, fils du romancier. C'est aussi le premier ouvrage de ce genre depuis The Legend of Sigurd and Gudrún, paru en 2009. Le Royaume-Uni puis les États-Unis le verront sur les étals des librairies. Pour la France, nous avons contacté les éditions Christian Bourgois, qui doivent encore nous donner de plus amples informations.

 

 

 

 

C'est que les discussions autour de la traduction de cette oeuvre sont encore en cours. Christopher Tolkien explique que son père avait déjà démontré une maîtrise de la versification allitérative du XIVe siècle, dans Sir Gawain and the Green Knight. 

 

Pour Chris Smith, directeur de la rédaction de HarperCollins explique qu'il s'agit là d'un travail extraordinaire, « qui apporte un nouveau souffle à l'un de nos plus grands auteurs ». Combinant les légendes et les mythes arthuriens, ce poème, issu de l'un des auteurs parmi les plus célèbres au monde, ne manquera pas de toucher un public mondial. 

 

Claire Jardillier dans le Dictionnaire Tolkien (CNRS éditions, à paraître le 11 octobre 2012, sous la direction de Vincent Ferré), explique : « À défaut du fond, mélange de mythes d'origine celtique et de littérature française importée par l'envahisseur normand, la forme de « La chute d'Arthur » est donc bien typiquement anglaise et, qui plus est, parfaitement maîtrisée par Tolkien. La tradition allitérative est en effet bien attestée au Moyen Age en Angleterre : le poème dit Alliterative Morte Arthure, composé aux alentours des années 1400 en moyen-anglais, est l'un des nombreux exemples du regain d'intérêt pour cette forme, dont le rythme rappelle la poésie vieille-anglaise, tout au long du XIVe siècle. »

 

« La chute d'Arthur raconte la dernière campagne du roi Arthur, qui, alors qu'il est à l'orée du bois Mirkwood, doit impérativement rentrer en Grande-Bretagne, à l'annonce de la trahison nouvelle de Mordred. Déjà éprouvé par l'infidélité de Guenièvre et Lancelot, désormais éxilés, Arthur doit réveiller ses chevaliers pour combattre une dernière fois les révoltés à la solde de Mordred et les mercenaires étrangers », explique l'éditeur. 

 

 

Mise à jour 15h20 : 

il vient de nous être confirmé que « la traduction française de The Fall of Arthur paraîtra bien aux éditions Bourgois. En revanche, la date de parution n'est pas encore été déterminée », précise l'éditeur français.