La Cité du livre sort d'une grève terrible pour l'industrie du livre en Italie

Nicolas Gary - 11.03.2019

Edition - Librairies - entrepôt stockage livres - grève édition Italie - Stradella Cité livre


Considérée comme la Cité du Livre en regard de son immense entrepôt de stockage, Stradella s’est retrouvée paralysée durant près d’une semaine. Centre névralgique de la distribution de livres en Italie, c’était une grande partie de l’industrie qui était menacée par le mouvement de grève lancé le 28 février. Un premier accord permet de respirer.


Crédit Stradella
 

C’est ce 8 mars au matin que les responsables syndicaux et la direction, la société Ceva, sont parvenus à un compromis. La grève prend donc fin, après avoir bloqué l’expédition de livres dans la plupart des librairies italiennes. 

Concrètement, Ceva Logistics, société internationale qui gère l’entrepôt et le consortium GSL, pour lequel travaillent les employés, a réussi à sortir de la crise, en répondant à certaines des revendications. Au cœur des revendications, la reconnaissance du niveau de qualification, et la réévaluation salariale, bloquée depuis un certain temps. 

Dans le même temps, les responsables demandaient que les emplois précaires, des CDD à répétition, soient convertis en CDI – chose qui a été accordée. 

Plus de certitudes, donc, pour les salariés, mais également une régularisation de la situation suffisamment globale pour faire reprendre le travail.

La situation avait provoqué une véritable inquiétude auprès de l’Associazione dei Librai Italiani : « Nous sommes préoccupés par le blocage dans l’approvisionnement des librairies italiennes. Ces dernières ne se sentent déjà pas en grande forme et pourraient payer cher les conséquences de ce refus de livraison », expliquait son président, Paolo Ambrosini.
 
Stradella est un centre logistique de première importance, pour d’autres industries que celle du livre. Or, la perte de plusieurs commandes et de clients, avait alarmé les salariés, plus inquiets encore pour le devenir de leurs emplois. 

Pour les libraires, le blocage de l’expédition des nouveautés était devenu un véritable enfer – et pour une fois, même Amazon se retrouvait logé à la même enseigne.

L’association des libraires n’a pas manqué de saluer la sortie de l’impasse, salutaire pour les librairies – autant que pour les éditeurs dont les ouvrages étaient stockés sur place, et donc immobilisés...


via Il Post


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.