La Commission européenne et l'OFT anglais contre les cartels d'éditeurs

Clément Solym - 15.09.2011

Edition - Société - concurrence - cartel - enquete


Sale temps pour le modèle d'agence des deux côtés de l'Atlantique. Aux États-Unis, les éditeurs ont essuyé une vague de recours collectifs en milieu d'été, tandis qu'en Europe, l'Office of Fair Trading (OFT) anglais et la Commission européenne diligentent des enquêtes pour vérifier que les éditeurs ne faussent pas les règles de la concurrence.

 

L'OFT ressemble à la DGCCRF française. Le bureau est chargé de la protection du consommateur et de la surveillance du respect du droit de la concurrence. Il agit comme une autorité de régulation du marché en Grande-Bretagne.
 

  
 

Ce Bureau devrait rendre public d'ici quelques semaines les résultats de son enquête sur les possibles entorses au droit de la concurrence par des accords sur les prix entre éditeurs.


Les résultats seront annoncés quand ils seront prêts, déclare un porte-parole du Bureau : « Les enquêtes sur les entorses à la concurrence ne se plient pas à des calendriers établis. Leurs durées dépendent d'une multitude de facteurs. » 

 

Depuis le début de l'année, les grands éditeurs particulièrement, comme HarperCollins, Hachette et Penguin, ont eu droit à des visites régulières des enquêteurs du Bureau outre-Manche mais aussi sur le continent.

La Commission Européenne a déclaré qu'elle avait « des raisons de croire que les compagnies concernées pourraient avoir violé les règles anti-trust de l'Union Européenne qui interdisent les cartels. » En France, les cow-boys de Bruxelles étaient venus enquêter, semant une véritable panique chez les éditeurs parisiens. (voir notre actualitté)

 

Les deux organismes, OFT et Commission, travaillent main dans la main. L'OFT déclare « être en grande coopération avec la Commission pour éviter tout redondance » entre les travaux de la Commission et les siens. 

Pour l'instant, pas de trace d'affolement du côté des éditeurs, qui attendent les conclusions des enquêtes. 
 

(Via The Bookseller)